Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Le Mondial Air Ballon 2017 en Lorraine

Le Mondial Air Ballons "à un tournant" de son histoire selon son organisateur

dimanche 30 juillet 2017 à 19:34 Par Cédric Lieto, France Bleu Alsace, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Le Mondial Air Ballons s'est terminé ce dimanche 30 juillet sur la base de Chambley en Meurthe-et-Moselle. A la clé, un record de décollages en ligne et plus de 400.000 spectateurs selon l'organisateur. Ce qui n'empêche pas Philippe Buron Pilâtre de s'interroger sur l'avenir de la manifestation

Malgré le record et un succès populaire, Philippe Buron Pilâtre s'interroge sur l'avenir du Mondial Air Ballons
Malgré le record et un succès populaire, Philippe Buron Pilâtre s'interroge sur l'avenir du Mondial Air Ballons © Maxppp - Alexandre Marchi

Chambley-Bussières, France

Le 15e Mondial Air Ballons s'est donc achevé ce dimanche avec un dernier vol programmé, le onzième, autour de la base de Chambley en Meurthe-et-Moselle. Une quinzième édition de ce rassemblement de montgolfières marqué notamment par le record du monde de décollages en ligne vendredi (456 ballons en même temps dans le ciel). Les organisateurs retiennent aussi une fréquentation en hausse avec plus de 400.000 personnes et une journée à plus de 100.000 personnes sur le site ce samedi 29 juillet. Pourtant, Philippe Buron Pilâtre, le coordinateur général du Mondial s'interroge sur la pérennité de l'événement.

Cigare à la main, c'est un homme plutôt satisfait que l'on retrouve dans son bureau. Cette première édition avec le soutien de la nouvelle région Grand Est s'est bien passée malgré la météo :

Je pense qu'on a bien fait notre boulot. On a des équipes parfaitement rodées. Cette 15e édition est prodigieuse, on verra pour la suite."

Davantage de contraintes

Une suite en suspens ? On est arrivé "à un tournant", explique le patron du Mondial Air Ballons. Avec de plus en plus de spectateurs et de contraintes notamment en matière de sécurité, le budget de près de deux millions et demi d'euros doit être revu à la hausse :

Comment on fait le jour où il y aura 150.000 personnes la même journée ? Il y a 10 ans, on arrivait à 300.000 sur les dix jours. Mais là, plus de 100.000 sur le site et des dizaines de milliers aux alentours avec des routes bloquées. On a mesuré un peu nos limites."

Encore là dans deux ans ?

Philippe Buron Pilâtre espère mettre tous les partenaires publics et privés autour de la table. Sera-t-il encore aux commandes dans deux ans, ce n'est pas certain :

A un moment, si on veut se renouveler, il est temps d'être consultant, de donner les bonnes idées mais de ne plus être obligatoirement le capitaine aux commandes du navire."

Philippe Buron Pilâtre attend maintenant que les bonnes volontés se manifestent pour prendre le relais d'une manifestation qui existe depuis 1989.