Culture – Loisirs

Le Mont Blanc a servi de décor au film "L'ascension", sorti ce mercredi

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu mercredi 25 janvier 2017 à 16:45

Même si l'histoire se déroule dans l'Himalaya, le Mont Blanc a servi de décor au film "L'ascension", en salle depuis mercredi.
Même si l'histoire se déroule dans l'Himalaya, le Mont Blanc a servi de décor au film "L'ascension", en salle depuis mercredi. © Maxppp - Grégory Yetchmeniza

L'histoire de "L'ascension", sorti en salle ce mercredi, se déroule dans l'Himalaya. Mais c'est le Mont Blanc qui a servi de décor à de nombreuses scènes. Une illusion rendue possible grâce à un guide de haute montagne de Chamonix.

C'est un film qui a fait sensation au festival de l'Alpe d'Huez, et qui trouvera très certainement un large écho en Pays de Savoie. Sorti en salle ce mercredi, "L'ascension" raconte l'incroyable aventure tirée de l'histoire vraie de Nadir Dendoune, cet homme qui pour une histoire de cœur a conquis l'Everest en 2008 sans avoir jamais gravi autre chose auparavant que l'escalier de son HLM d'une cité de Seine-Saint-Denis. Un film réalisé par Ludovic Bernard, tourné en partie dans l'Himalaya, mais aussi dans le massif du Mont Blanc, où les principaux camps de l'ascension de l'Everest ont été reconstitués.

L'illusion fonctionne"
— Michel Pellé, guide de haute montagne de Chamonix et conseiller technique sur le tournage

Pour les besoins du tournage, l'équipe est montée jusqu'à 5.300 mètres dans l'Himalaya, mais c'est surtout le massif du Mont Blanc qui s'offre à l'écran, pour des raisons techniques et de sécurité.

En fin connaisseur des expéditions dans l'Himalaya, c'est le guide de haute montagne de Chamonix Michel Pellé, conquérant de l'Everest en 1992, qui a été choisi comme conseiller technique de la production : "L'illusion fonctionne. On a reconstitué le camp 1 dans la vallée blanche, le camp 2 à côté de l'aiguille du midi, le camp 3 à proximité du refuge des cosmiques, le camp 4 au col du midi et l'ascension finale de l'Everest au sommet de l'aiguille du goûter. On a essayé de choisir les lieux les plus proches de la réalité de l'Himalaya. Après, c'est surtout une question d'orientation de la caméra".

ECOUTEZ Michel Pellé, guide de haute montagne et conseiller technique sur le tournage

Ce n'est pas la première fois que les pentes du Mont Blanc sont utilisées comme solution de repli au cinéma. James Bond en personne a par exemple été aperçu à la fin des années 90. A l'époque il s'agissait de simuler non pas l'Himalaya, mais la chaîne des Andes.

L'affiche du film "L'ascension", avec Ahmed Sylla dans le rôle principal - Aucun(e)
L'affiche du film "L'ascension", avec Ahmed Sylla dans le rôle principal