Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le musée de l'horlogerie de Saint-Nicolas d'Aliermont passe à l'heure d'hiver

samedi 27 octobre 2018 à 13:12 Par Antoine Decarne, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Dans la nuit de samedi à dimanche, à 3 heures du matin il faudra reculer d'une heure et il sera 2 heures. Et cette opération peut prendre du temps.. Mais pas au musée de l'horlogerie de Saint Nicolas d'Aliermont près de Dieppe, parfaitement rodé à l'exercice.

Jean Le Courtois est passé maître dans l'art de changer l'heure des horloges Saint-Nicolas
Jean Le Courtois est passé maître dans l'art de changer l'heure des horloges Saint-Nicolas © Radio France - Antoine Decarne

Saint-Nicolas-d'Aliermont, France

   Pour tous ceux qui ont des montres, ou des réveils chez eux, il ne faudra pas oublier de remettre les pendules à l'heure. A Saint-Nicolas d'Aliermont, en Seine Maritime, le musée de l'horlogerie dispose de près de 1800 objets du dix-huitième siècle à nos jours. Et ces objets il faudra les remettre à l'heure. 

On fait défiler les 12 heures

Jean Le Courtois, le président de l'association de l'horlogerie Aliermontaise bichonne depuis toujours les horloges du musée. Et pour lui, toutes les remettre à l'heure est un véritable plaisir. Il maîtrise la technique parfaitement. "Il faut faire plusieurs fois le tour du cadran à l'aiguille des minutes jusqu'à ce que celle des heures arrive sur le bon chiffre explique-t-il. Et dans ce cas là, on fait défiler les 12 heures."  

Préserver un geste qui pourrait tomber dans l'oubli 

Régler son horloge, c'est un savoir-faire. Et le musée par l'intermédiaire de sa directrice Maïté Ducornetz, souhaite faire perdurer ce geste parfois oublié des plus jeunes. "C'est aussi montrer qu'avant d'avoir le portable qui donne l'heure automatiquement, on prenait du temps pour remonter tous ces objets."

 Au musée, il y a les pendulettes de voyage, les réveils mécaniques et bien sûr les horloges Saint-Nicolas. Ce sont les horloges typiques qui ont fait la renommée de la ville... Avec toutes ces horloges, beaucoup d'aiguilles vont devoir être replacées correctement sur les cadrans. Mais pour les horlogers passionnés par ces mécanismes, ces bruits d'antan, ce ne sera pas une perte de temps.