Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La ministre de la Culture attendue à Nîmes pour l'inauguration du musée de la Romanité

samedi 2 juin 2018 à 7:06 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

C'est Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, qui inaugure ce samedi 2 juin le musée de la Romanité de Nîmes. Il ouvre ses portes au public après 3 ans de travaux.

Le Musée de la Romanité face aux arènes
Le Musée de la Romanité face aux arènes © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

Comme Norman Foster avec Carré d'Art face à la Maison Carrée, l'architecte Elizabeth de Portzamparc signe un bâtiment résolument contemporain qui dialogue avec les arènes.

Le résultat : une structure de 9.000 mètres carrés recouverte de 7.000 carreaux de verre. Ils changent de reflets en fonction de l'heure et du temps.

Le musée en fait, fait le lien entre le parvis des arènes et le jardin archéologique situé à l'arrière, grâce à une rue intérieure qui suit les traces de l'ancien rempart. Une partie est d'ailleurs visible dans le jardin. 

Une vue imprenable depuis le restaurant et le toit terrasse 

A l'intérieur, 2.500 mètres carrés d'exposition répartis à travers trois espaces. Ils retracent 25 siècles d'histoire, de l'âge de fer au Moyen-Âge. Le visiteur peut également s'immerger dans la vie quotidienne des habitants de Nîmes à ces différentes périodes grâce à 64 écrans multimédia.    

Le musée propose également deux restaurants et une vue imprenable sur les arènes grâce à son toit terrasse. 

Près de 60 millions de travaux 

Le bâtiment qui a nécessité trois ans de travaux aura coûté au total 59,5 millions d'euros. Il a déjà conquis les journalistes de la presse nationale et internationale. Plus d'une centaine d'articles lui ont déjà été consacrés.

C'est LE musée incontournable à découvrir cet été. 

  • Le musée de la Romanité sera ouvert gratuitement au public, samedi 2 juin, de 15h à 22h. Dimanche 3 juin, de 10h à 19H. La première exposition temporaire est consacrée aux "Gladiateurs, héros du Colisée".