Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le musée de Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille va fermer

-
Par , France Bleu Provence

Dans quelques jours, le conseil d'administration du domaine de Notre-Dame-de-la-Garde devrait officiellement décider de fermer le musée de la Bonne Mère. Depuis sa création en 1993, il n'a jamais attiré les foules.

La Bonne Mère à Marseille reste le monument le plus visité de la ville
La Bonne Mère à Marseille reste le monument le plus visité de la ville © Radio France - David Aussillou

Marseille, France

Notre-Dame-de-la-Garde reste à Marseille le monument le plus visité. Deux millions de personnes sont montées l'an dernier à la Bonne Mère, mais seulement 8.000 ont pris la peine de découvrir le musée de la basilique. Faute de public, l'établissement fermera bientôt ses portes. "À l'ouverture, on était dans l'euphorie de Marseille, capitale européenne de la culture, explique Frédéric Proal, le président de l'association du domaine de Notre-Dame-de-la-Garde. Mais depuis 2013, ce musée est en déficit. Ma préoccupation, c'est d'abord de reclasser le personnel. On a cinq salariés dont il faut s'occuper."

Cinq euros l'entrée

La Bonne Mère a déjà souffert de la crainte des attentats en 2017, puis de la crise des gilets jaunes cet hiver. Avec le retour des beaux jours et des croisiéristes en escale à Marseille, le musée de Notre-Dame reste boudé par le public. L'an dernier, les entrées ont rapporté à peine 36.000 euros. "Cinq euros l'entrée, c'est pas cher, reconnait Chantal venue de Nantes. Mais tout est payant aujourd'hui. Cinq euros +4 +6...  Dans une journée, ça commence à faire beaucoup pour une famille."

Et pendant ce temps, la boutique fait le plein

Et pourtant, les visiteurs n'hésitent pas à dépenser beaucoup plus à la boutique de Notre-Dame-de-la-Garde. Jusqu'à 60 euros pour une croix, 19 euros pour un chapelet. Le chiffre d'affaire a dépassé 1,8 millions. "Je repars avec des souvenirs de Marseille, dit une touriste en provenance des Philippines. Une croix et une médaille. J'ai dépensé 26 euros, c'est vraiment pas cher.

Un euro pour les WC

Pendant que le public dépense son argent à la boutique, la fermeture du musée semble inéluctable. Même si une réflexion est engagée sur de nouvelles sources de revenus comme des visites guidées payantes. En attendant, depuis peu, l'accès aux toilettes n'est plus gratuit : un euro s'il vous plait !