Culture – Loisirs

Le musée des Beaux-Arts de Besançon entame sa métamorphose

Par Naïs Esteves et Christophe Beck, France Bleu Besançon et France Bleu mercredi 14 octobre 2015 à 14:45

Les travaux débutent au musée des Beaux-Arts de Besançon.
Les travaux débutent au musée des Beaux-Arts de Besançon. © Radio France - Christophe Beck

Le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon entame sa métamorphose. Le chantier va durer deux ans pour agrandir l'espace d'exposition et surtout faire rentrer la lumière naturelle dans l'un des plus vieux musées de France, créé en 1694.

La rénovation totale du musée des Beaux-Arts de Besançon s'engage cette semaine place de la Révolution. Les ouvriers vont d'abord s'attaquer à l'extérieur avant de donner un coup de jeune à l'intérieur du bâtiment qui n'a été réaménager depuis quarante-cinq ans. La rénovation initiée en 2011 va durer deux ans. Ces travaux de grande envergure devraient améliorer la présentation des œuvres, en créant notamment une importante verrière dans la toiture pour permettre l'entrée de la lumière naturelle.

Un élément clé du projet de l'architecte Bisontin, Adelfo Scaranello : "Dans les musées de Beaux-Arts en général, on rentre dans des bâtiments un petit peu poussiéreux, où la lumière n'est pas très très engageante. On est toujours en train de se pencher pour regarder la couleur des tableaux. Donc en fait ici l'idée c'est de rentrer un maximum de lumière naturelle." Mais attention aussi à la détérioration des toiles par les rayons du soleil. "On sait traiter techniquement ce genre de question mais ça va être une perception nouvelle dans ce musée, de voir les œuvres sous cette verrière rénovée."

Les œuvres continueront à être mises en valeur par par de l'éclairage artificiel, soit par des spots, soit par des néons à densité variable.

L'horloge géante imaginée par Philippe Lebru a donc été retirée de la façade du musée pour commencer les travaux extérieurs. Et elle ne reviendra pas. La fenêtre murée qu'elle cachait sera en effet ouverte pour profiter d'un nouvel apport lumineux.

Plus d'espace pour les 350 œuvres

Le programme de rénovation prévoit d'agrandir les espaces d'exposition, qui passeront de 2.600 à 3.600 m2. Les lieux d'accueil du public seront eux aussi agrandis pour recevoir jusqu'à 840 personnes contre un peu moins de 670 avant sa fermeture.

La transformation complète de ce musée, construit un siècle avant celui du Louvre est estimée à dix millions d'euros. Tout a été pensé pour gêner le moins possible les activités de la place de la Révolution, notamment le marché des mardis et vendredis. "Nous avons minimisé les stockages extérieurs, précise l'architecte du projet, le Bisontin Adelfo Scaranello. Nous avons mutualisé les utilisations et grues, prévus des démontages par l'intérieur ou encore travaillé avec le tramway. Tous ces éléments font partis du projet de départ."

Le public pourra découvrir la métamorphose du musée au cours du premier semestre 2018.