Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Le musée des impressionnismes de Giverny fête ses dix ans et va s'agrandir

En dix ans, le musée des impressionnismes de Giverny a accueilli un peu moins de deux millions de visiteurs. L'établissement veut s'agrandir alors qu'il présente sa nouvelle exposition "Monet-Auburtin, une rencontre artistique" jusqu'au 14 juillet.

"L'aiguille d'Étretat, ciel rouge" (vers 1898-1990) de Jean-Francis Aubertin est une des deux affiches de l'exposition. L'autre reprend "L'aiguile creuse et la falaise d'aval" de Claude Monet (1885)
"L'aiguille d'Étretat, ciel rouge" (vers 1898-1990) de Jean-Francis Aubertin est une des deux affiches de l'exposition. L'autre reprend "L'aiguile creuse et la falaise d'aval" de Claude Monet (1885) © Radio France - Laurent Philippot

Claude Monet revient toujours à Giverny. Dans cette nouvelle exposition "Monet-Auburtin, une rencontre artistique", le musée des impressionnismes de Giverny présente environ 120 huiles, gouaches, gravures, pastels ou lithographies  dont une vingtaine de tableaux du maître impressionniste. Les œuvres sont prêtées par des musées du monde entier, en France pour la plupart - le musée des beaux-arts de Rouen a prêté deux tableaux de Jean Francis Auburtin,  "Falaise à Pourville, soleil couchant" de Claude Monet n'a eu que quelques kilomètres à parcourir pour quitter les cimaises du musée de Vernon - mais aussi en Espagne, aux États-Unis, au Japon, aux Pays-Bas ou Royaume -Uni.  De nombreux particuliers ont aussi confié leurs trésors jusqu'au 14 juillet au musée de Giverny. 

En quatre salles, c'est un voyage le long du littoral en Bretagne, en Normandie ou sur la côte méditerranéenne. Un voyage mais aussi le regard croisé de deux artistes sur les mêmes lieux : celui de Claude Monet l'impressionniste et celui de Jean Francis Auburtin, le symboliste. Admirateur de Monet et de son travail. Auburtin pose son chevalet  à Belle-Île, à Étretat, à Pourville ou à Varengeville et choisit de représenter les sites peints par Monet. Les deux artistes, séduits par la lumière de la Méditerranée, peignent Antibes, Porquerolles ou Juan-les Pins. 

"Au cap d'Antibes" (1888) de Claude Monet a été prêté par le musée départemental des Beaux-Arts de Ehime. Huile sur toile, 65x92 cm
"Au cap d'Antibes" (1888) de Claude Monet a été prêté par le musée départemental des Beaux-Arts de Ehime. Huile sur toile, 65x92 cm - Ehime, musée départemental des Beaux-Arts de Ehime, Japon
La réponse de Jean-Francis Auburtin avec "Cap des Mèdes (Porquerolles)" en 1896. Huile sur toile, 65x92 cm.
La réponse de Jean-Francis Auburtin avec "Cap des Mèdes (Porquerolles)" en 1896. Huile sur toile, 65x92 cm. - © Collection particulière. Photo : François Doury

L'aiguille creuse d'Étretat ou sa plage, la cabane du douanier du Petit-Ailly ou l'église de Varengeville, autant de lieux peints par Monet et Auburtin. 

"L'aiguille et la falaise d'aval" (1885) de Claude Monet. Huile sur toile (65,1x81,3 cm) prêtée par le  Sterling and Francine Clark Art Institute de Williamstown
"L'aiguille et la falaise d'aval" (1885) de Claude Monet. Huile sur toile (65,1x81,3 cm) prêtée par le Sterling and Francine Clark Art Institute de Williamstown © Radio France - Laurent Philippot

Un partenariat entre le musée des impressionnismes et Google

80 œuvres et documents du musée peuvent désormais être visionnées partout dans le monde, 21 œuvres ont même été numérisées sur la plateforme Google Arts & Culture. L'internaute a tout le loisir de se promener dans des tableaux de Gustave Caillebotte, Maximilien Luce, Paul Signac ou Hiramatsu Reiji, grâce à une ultra-haute définition pour saisir les moindres détails d'une toile. Il est aussi possible de déambuler dans le musée et dans les jardins à l'automne grâce à Street View et de revoir l'exposition de 2018 consacrée à l'artiste japonais Hiramatsu. 

Le musée des impressionnismes de Giverny sur Google ? Les explications de Vanessa Lecomte, attachée de conservation

À l'étroit, le musée va s'agrandir... en creusant dans la colline

Il y a dix ans, le lieu était la propriété de la fondation Terra qui y avait installé son musée d'art américain. Désormais, le musée est propriétaire des murs. En dix ans, 21 expositions ont été présentées au public, constitué à 70% de visiteurs français. Depuis, l’établissement constitue sa propre collection, "environ 200 objets toutes technique confondues" , réunis au sous-sol,  précise la directrice scientifique du musée, Marina Ferretti.  Mais faute de place, toutes les oeuvres du musée ne peuvent pas être présentées. 

Comment et pourquoi agrandir le musée par Marina Ferretti, directrice scientifique et directrice générale par interim

Pour fêter les dix ans du musée (la date officielle, c'est le 1er mai), l'entrée au musée des impressionnismes de Giverny sera gratuite les 4 et 5 mai 2019, avec un week-end festif. L'exposition "Monet-Auburtin, une rencontre artistique" est visible jusqu'au 14 juillet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess