Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Coronavirus : le Musée du Château des Ducs de Bretagne toujours en mode veille

-
Par , France Bleu Loire Océan

Comme tous les musées du pays, celui du Château des Ducs de Bretagne à Nantes (Loire-Atlantique) est fermé depuis quatre mois. Des mois sans que les visiteurs puissent admirer les œuvres, mais les équipes restent au travail car elles préparent la suite et entretiennent les collections.

Grâce à France Bleu, on vous fait découvrir la vie du Château des Ducs de Bretagne pendant sa fermeture.
Grâce à France Bleu, on vous fait découvrir la vie du Château des Ducs de Bretagne pendant sa fermeture. © Radio France - Marion Bargiacchi

C'est une veille prolongée pour le Musée du Château des Ducs de Bretagne. Quatre mois de fermeture en raison de l'épidémie de coronavirus, quatre mois sans visiteur pour admirer les différentes collections de ce lieux emblématique de la ville de Nantes. Les lieux accueillent en année normale au moins 300.000 visiteurs. Pour autant, le travail des équipes continuent car l'accueil et l'animation n'est pas la plus grande part du métier.

"La Belle Endormie" 

C'est Lydia Labalette, attachée de projet et d'exploitation, qui ouvre la lourde porte en bois au bout du pont-levis. Les pas résonnent dans la cour, et on peut y voir de nouveaux arbres dans leurs bacs, "quelques visiteurs ont pu les voir en septembre, mais depuis octobre tout est fermé, cour comprise". Les salles aussi résonnent, vides de public et privées de lumière. "On en profite pour faire de la maintenance, on entretient évidemment toujours les œuvres, mais pour l'instant on prépare surtout la suite" explique la responsable, dont la voix résonne face à l'antique mur gallo-romain. 

On fait des économies d'électricité, d'eau, de chauffage... mais on préférerait qu'il y ait du monde. - Lydia Labalette

Des projets à venir 

"On travaille surtout sur nos deux prochaines expositions, en espérant pouvoir les présenter le plus rapidement possible" ajoute Lydia Labalette. Histoire de briser ce "silence pesant". L'un de ses collègues passe sont temps à programmer des événements, concerts, spectacles, expositions, puis à les déprogrammer et reprogrammer. Une situation très difficile à tenir. 

Pour garder un lien avec ses publics, les équipes du musée tiennent un service de click and collect dans la librairie boutique, les mardis et les jeudis. Ils postent aussi des vidéos sur leur chaîne Youtube.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

La photo est floue et sombre, parce qu'il n'y a pas de lumière dans les salles d'exposition.
La photo est floue et sombre, parce qu'il n'y a pas de lumière dans les salles d'exposition. © Radio France - Marion Bargiacchi
Du monde à l'extérieur, mais personne à l'intérieur du Château des Ducs de Bretagne.
Du monde à l'extérieur, mais personne à l'intérieur du Château des Ducs de Bretagne. © Radio France - Marion Bargiacchi
Choix de la station

À venir dansDanssecondess