Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le mystère de "L'origine du Monde" résolu grâce à la correspondance entre George Sand et Alexandre Dumas fils !

mercredi 26 septembre 2018 à 13:54 Par Régis Hervé, France Bleu Berry

Le mystère de "L'origine du monde", ce célèbre tableau de Gustave Courbet vient d'être élucidé. L'identité du modèle est maintenant connue grâce à la correspondance entre Alexandre Dumas fils et Georges Sand.

"L'origine du monde" de Gustave Courbet peint en 1886
"L'origine du monde" de Gustave Courbet peint en 1886 © Maxppp - Photo PQR/L'Alsace

Châteauroux, France

C'était un grand mystère, une grande question du monde de l'art : qui était cette femme dans le tableau peint en 1886 par Gustave Courbet ? Et bien, c'est un grand spécialiste d'Alexandre Dumas père et fils, qui vient d'élucider, presque par hasard, ce mystère vieux de 152 ans. Claude Schopp, Goncourt de la biographie en 2017, travaillait sur la correspondance d'Alexandre Dumas fils et de George Sand quand il est tombé sur une phrase d'une transcription de Dumas à Sand qu'il l'a pour le moins intrigué :  "On ne peint pas de son pinceau le plus délicat et le plus sonore l'interview de Mlle Queniault de l'Opéra"

Une ancienne danseuse de l'opéra de Paris

"Interwiew de Melle Queniault, qu'est ce que ça peut être ?" s'interroge alors Claude Schopp "A l'époque, on ne parlait jamais d'interview ! Donc, j'ai cherché à partir du préfixe "inter" et je me suis dit, _c'est peut-être "intérieur_" et là je me rapprochais alors du tableau qui représente une femme sans tête avec les parties intimes dévoilées" Pour vérifier ce qui reste encore une hypothèse, Claude Schopp se rend alors à la Bibliothèque Nationale de France où est conservé le manuscrit orginal . Et c'est bien "intérieur qu'il fallait lire, le mot est même souligné pour "montrer sans doute qu'il ne s'agissait du mot propre, mais une figure de style". Et cette femme mystère, peinte par Gustave Courbet était bien Constance Quéniaux, une ancienne danseuse de l'Opéra de Paris qui fût  en 1866 la maîtresse de Khalil-Bey, un diplomate turco-égyptien qui avait commandé le tableau.

George Sand et Alexandre Dumas fils : une relation presque filiale

Outre l'estime qu'il portait à George Sand, Alexandre Dumas fils, essentiellement dramaturge, avait noué une relation très proche avec la romancière. "Il y a eu une sorte d'osmose entre eux, à tel point qu'au moment où Dumas fils a été saisi d'une grande dépression, George Sand état là et l'a invitée à Nohant : elle l'a en quelque sorte sauvé dans les années 1860".Claude Schopp, dont le livre "L'origine du monde, vie du modèle" paraîtra le 4 octobre chez Phèbus, raconte que George Sand appelait Dumas "mon fils" et Alexandre s'adressant à Sand "maman". Un amour presque filial, maternel entre ces deux êtres, une relation qui débouchera d'ailleurs sur une collaboration pour certaines adaptations de romans de George Sand en pièces de théâtre, entre autres "Le marquis de Villemer".

Claude Schopp évoque cette relation entre les deux auteurs et la résolution du mystère de "L'origine du monde".

Claude Schopp, spécialiste français de Dumas père et fils