Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le mystérieux revolver avec lequel Van Gogh se serait tué mis aux enchères

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu, France Bleu Paris

Il est présenté comme l'arme avec laquelle Vincent Van Gogh a mis fin à ses jours : un revolver datant du XIXe siècle est en vente ce mercredi, à l'hôtel Drouot de Paris. Le peintre est mort quelques mois après avoir quitté la Provence.

Le revolver "Lefaucheux", tout rouillé, avec lequel Vincent Van Gogh aurait mis fin à ses jours
Le revolver "Lefaucheux", tout rouillé, avec lequel Vincent Van Gogh aurait mis fin à ses jours - Stéphane Briolant

Arles, France

Il est considéré comme l'une des armes les plus célèbres de l'histoire de l'art, mais aussi comme l'une des plus mystérieuses. Un revolver modèle "Lefaucheux", calibre 7 millimètres, entièrement rouillé, est présenté ce mercredi aux enchères du célèbre hôtel Drouot à Paris. La valeur de l'arme est estimée, au bas mot, entre 40.000 et 60 000 euros.  

"Quand on a un objet comme ça entre les mains, il se passe forcément quelque chose", s'émerveille Maître Grégoire Veyrès, commissaire-priseur chez Auction Art Rémy Le Fur, en charge de la vente. 

Une relique de la fin de la vie de Van Gogh passée dans le sud de la France 

Le peintre hollandais est mort le 29 juillet 1890, à l'âge de 37 ans, dans le département de l'Oise, quelques mois seulement après avoir quitté La Provence. Il a notamment vécu à Arles, puis s'est exilé dans une clinique à Saint-Rémy-de-Provence. 

"Ce revolver est une relique, un témoignage de l'état tourmenté de Van Gogh au cours des dernières années de sa vie qu'il passe dans le sud de la France, poursuit Grégoire Veyrès. Il se sectionne une partie de l'oreille et commet une tentative de suicide à Saint-Rémy-de-Provence. A l'issue de ça, il part à Auvers-sur-Oise pour se faire soigner et on sait ce qu'il advient du peintre à la fin du mois de juillet".

Le revolver mis en vente n'a cependant pas encore été authentifié avec certitude, tout comme les circonstances exactes de la mort de Vincent Van Gogh n'ont toujours pas été déterminées. D'aucuns disent que le peintre s'est mortellement blessé en se tirant dans la poitrine, d'autres avancent l'hypothèse d'une balle perdue, tirée par des adolescents depuis le champs voisin.