Culture – Loisirs

Le parc Alésia inaugure (enfin) sa statue de Vercingétorix

Par Edouard Marguier et Virginie Salanson, France Bleu Auxerre, France Bleu Bourgogne et France Bleu lundi 7 septembre 2015 à 9:44

La statue colossale de Vercingétorix est l'emblème d'Alésia.
La statue colossale de Vercingétorix est l'emblème d'Alésia. © Max PPP

La célèbre statue de Vercingétorix a enfin été inaugurée ce dimanche à Alésia, près d'Alise-Sainte-Reine, en Côte d'Or. Cela n'avait jamais été fait depuis qu'elle avait été érigée, à la demande de Napoléon III, il y a 150 ans.

"Fort", "il porte beau", "très masculin", "les cheveux au vent, belle moustache gauloise"_... Cette statue de Vercingétorix pourrait rendre vert de jalousie plus d'un homme ! Elle a pourtant un siècle et demi, puisqu'elle a été érigée sur le Mont-de l'Auxois, près d'Alise-Saint-Reine, en Côte-d'Or, il y a 150 ans à la demande de Napoléon III. Alors à la tête du Second Empire, il a voulu cette statue en 1865, pour fêter la fin des fouilles archéologiques sur le terrain de la célèbre bataille perdue par les Gaulois face aux Romains en -52 avant Jésus Christ.

"Jamais personne n'a pensé à assumer l'héritage concret du Sencond Empire"

L'ouvrage a été reconnu monument historique l'an dernier seulement. Il n'est inauguré qu'aujourd'hui à cause d'un simple oubli explique Éric Girodolle , passionné par cette période de l'Histoire. "la statue a été construite à une période très difficile du Second Empire, et la statue a été considérée comme une œuvre de propagande et a cristallisé tous les problèmes de la France de l'époque" détaille celui qui est également vice-président de l'association bourguignonne "Les Man Du Bii" , qui organisent des reconstitutions de la bataille.

La statue a été érigée à la demande de Napoléon III près de la ville d'Alésia. - Aucun(e)
La statue a été érigée à la demande de Napoléon III près de la ville d'Alésia.

Monumentale,   la statue mesure sept mètres de haut, pour un poids de cinq tonnes. Sauf que l'homme qui trône dessus en regardant la plaine, là où s'est déroulée la bataille d'Alésia,  ne ressemble pas à Vercingétorix. Le vrai celui qui a combattu les Romains en 52 avant Jésus Christ, explique Éric Girodolle, membre des "Man du Bii", une association bourguignonne qui organise des reconstitutions historiques : "ce Vercingétorix a les traits de Napoléon III. Et on a eu cette image de longues moustaches etc... mais c'est contraire à la réalité car les représentations que l'on a du vrai Vercingétorix, le montrent imberbe, rasé et glabre".

Ce qui est authentique en revanche, c'est la maxime sur le socle de la statue "La Gaule unie, formant une seule nation, animée d'un même esprit, peut défier l'univers". Du Vercingétorix dans le texte, l'ancêtre de notre république indivisible et l'un des principes fondamentaux de notre constitution.