Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le parc d'attraction mosellan Walygator recrute ses saisonniers sans savoir quand il pourra rouvrir

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Comme chaque année, le parc d'attraction Walygator, à Maizières-les-Metz (Moselle), recrute plusieurs centaines de saisonniers pour la saison à venir, alors qu'il ne sait toujours pas s'il pourra rouvrir normalement, Covid oblige.

walygator parc
walygator parc © Radio France

Le parc Walygator, à Maizières-les-Metz, vient de lancer, comme chaque année, sa campagne de recrutement de saisonniers : entre 250 et 300 postes sont à pourvoir, dans des activités variées : accueil, restauration... on recherche même un peintre-décorateur ! 

Nouveauté cette année : pour éviter le rassemblement de centaines de candidats en une journée sur le site, comme c'était le cas les précédentes années, le parc a trouvé une manière originale de pré-sélectionner les candidatures intéressantes : les postulants, en plus des traditionnels CV et lettre de motivation, doivent se présenter dans une courte vidéo de 20 secondes. "Ils vont pouvoir avoir le temps de préparer leur vidéo, et nous, ça va nous permettre de voir comment ils s'expriment, et d'identifier les candidats qui sortent du lot, sur des métiers spécifiques", témoigne Laurent Muller, le directeur d'exploitation du parc mosellan.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ensuite, les candidats sélectionnés seront convoqués à des entretiens physiques, qui pourront se dérouler dans le respect des gestes barrières. Les candidatures sont à déposer sur le site internet du parc d'attractions avant le 26 mars

Ouverture espérée le 24 avril prochain

Et c'est tout le paradoxe : le parc recrute sans savoir s'il pourra rouvrir, ni quand, à cause de la crise sanitaire. Il espère pouvoir le faire le 24 avril prochain, pour les vacances de Pâques. "L'an dernier, nous n'avons pu ouvrir que 75 jours sur les 118 prévus. Nous n'avons pas pu ouvrir toutes les boutiques, tous les restaurants, se souvient Laurent Muller. Alors oui, cette année, on espère repartir sur un calendrier plus habituel". 

Le gouvernement n'a pas encore communiqué sur une éventuelle date, ni même sur les jauges de public, qui étaient fixées à 5.000 l'an dernier, alors que le parc peut recevoir entre 15 et 17.000 visiteurs. "Nous nous adapterons, et nous respecterons les décisions gouvernementales", martèle Laurent Muller.

C'est la pandémie, ou a contrario la campagne vaccinale, qui nous permettront de rouvrir au plus tôt

Des projets malgré tout

En attendant de pouvoir rouvrir, l'activité n'est pas pour autant à l'arrêt en ce moment à Walygator, pour sa vingtaine de salariés permanents : c'est la période des chantiers de maintenance pour les attractions, notamment l'Anaconda, dont 140 mètres de rails et de soutènement sont remplacés. Le parc espère aussi cette année lancer son nouveau spectacle, avec le magicien Team Silver.  

Le parc Walygator va par ailleurs mettre en place cette année une nouvelle signalétique, un nouveau logo, un nouveau slogan ("Explorateurs de sensations") et une nouvelle mascotte. Depuis la reprise par le groupe du parc Walibi de Roquefort, près d'Agen, l'idée est de faire de Walygator une marque désormais nationale. Le parc mosellan a ainsi changé de nom en "Walygator Grand Est", et celui de Roquefort est devenu "Walygator Sud Ouest".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess