Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le parc d'attraction Papéa du Mans espère pouvoir ouvrir cet été pour ses 50 ans

-
Par , France Bleu Maine

Déjà plombé par le coronavirus l'an dernier, le parc d'attraction Papéa se prépare pour la saison de ses 50 ans, sans vraiment savoir quand il pourra ouvrir. En attendant une éventuelle embellie au début de l'été, les équipes installent la grande roue dont l'arrivée marquera cet anniversaire.

Un manège du parc d'attraction Papéa
Un manège du parc d'attraction Papéa © Radio France - Clémentine Sabrié

C'est ce qu'on appelle travailler dans le vide. Tout du moins sans grande perspective... Depuis mardi, une partie de l'équipe des quinze permanents de Papéa est à pied d'œuvre pour installer la nouveauté de l'année : une grande roue, dont l'apparition marquera le 50e anniversaire du parc d'attraction du Mans. Mais aujourd'hui, crise sanitaire oblige, impossible de savoir quand celle-ci pourra effectuer ses premiers tours avec du public. "On s'est fixé comme objectif d'être prêt pour le 24 avril, indique ce mercredi le directeur du parc, Florian Sacreste, mais malheureusement, de jour en jour, on voit que ce ne sera pas possible d'ouvrir à cette date." 

Après une saison 2020 amputée de moitié, avec un chiffre d'affaires en berne de 40 %, le directeur de Papéa reste tout de même confiant. Il mise sur une embellie et sur le développement de la vaccination pour se lancer à l'approche de l'été : "Le gros de notre saison, c'est entre juillet et septembre, donc si on peut ouvrir en juin, ce sera quand même positif pour le parc." 

Un investissement de 800 000 euros, la billetterie en stand-by

Florian Sacreste, directeur du parc d'attraction Papéa
Florian Sacreste, directeur du parc d'attraction Papéa © Radio France

Malgré l'incertitude, il faut donc quand même préparer la saison afin d'être prêt quand les voyants seront au vert. Une centaine de saisonniers ont d'ailleurs été recrutés et attendent de savoir quand ils commenceront. Même stand-by du côté des clients : "Quelques gros comités d'entreprises ont joué le jeu et nous ont commandé de la billetterie, mais beaucoup de clients attendent une date officielle de réouverture." Une partie des commerciaux du parc est donc au chômage partiel.

En attendant, le montage de la grande roue va se dérouler sur une quinzaine de jours. Un investissement important de 800 000 euros que le parc espère pouvoir mettre en valeur au plus vite : "Quand nous avons commandé cette grande roue de 30 mètres de haut fin septembre, on ne savait pas ce qui se passerait, admet Florian Sacreste, mais on voulait marquer le coup. C'est un manège qui manquait, qui est familial par excellence et qui servira d'emblème pour les 50 ans." En espérant que la fête ne soit pas gâchée trop longtemps.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess