Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Le parc Festyland fête ses 30 ans avec un nouveau carrousel et un relooking

Festyland rouvre ses portes samedi 6 avril. 30 ans après son ouverture, le parc d'attractions continue d'attirer petits et grands. 225 000 visiteurs sont montés dans les manèges en 2018. Cette année, Festyland s'est offert des décors et un nouveau carrousel. Un parc qui s'est transformé en 30 ans.

Plusieurs sculptures de Festy, la mascotte du parc, ont été installées pour la nouvelle saison
Plusieurs sculptures de Festy, la mascotte du parc, ont été installées pour la nouvelle saison © Radio France - Marcellin Robine

Bretteville-sur-Odon, France

Le 11 juin 1989, Festyland ouvre à Bretteville-sur-Odon, près de Caen. "Un an avant, c'était une casse automobile, il y a eu un gros travail de nettoyage de fait, se souvient Hervé Lebel, co-fondateur du parc d'attractions, au début, c'était une toute petite chose, il y avait quelques balançoires et des jeux gonflables." Rien à voir avec le Festyland que l'on connaît aujourd'hui et ses manèges à sensation. Une seule attraction a perduré à travers le temps : les tacots de la Nationale 13.

Des générations d'enfants ont conduit ces tacots - Radio France
Des générations d'enfants ont conduit ces tacots © Radio France - Marcellin Robine

Cette année, Festyland s'est refait une beauté. Des nouveaux décors ont été installés dans le parc et le carrousel a été remplacé pour un investissement de 600 000 €. Le thème de ce manège : le monde de Jules Verne, "avec le Nautilus, le ballon, le tramway, tout est lié à cet auteur qui a écrit sur la Normandie," détaille Hervé Lebel. Et les chevaux ne sont pas oubliés. "Un carrousel sans chevaux, ce n'est pas un carrousel", raconte en souriant Alexandre Lair.

Et la suite pour Festyland... En 30 ans, le parc ne s'est pas agrandi mais les attractions y ont pris de plus en plus de place. L'Eretic, le Miolnyr, les grands manèges justifient la hausse du prix d'entrée (21 € en 2019, 18 € en 2014) selon Alexandre Lair. Mais Hervé Lebel commence à se sentir un peu à l'étroit. "On travaille auprès des instances locales pour pouvoir espérer avoir des terrains supplémentaires autour pour proposer demain pourquoi pas un doublement du parc." Avec le Drakkar et le 1066, Festyland dispose de deux petits rollercosters. Si le parc s'agrandit, Alexandre Lair et Hervé Lebel imaginent déjà de grandes montagnes russes... immanquables depuis le périphérique de Caen.

Le parc Festyland fête ses 30 ans