Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

L'instauration du pass sanitaire fait débat chez les compagnies artistiques pour le Festival d'Avignon

Par

Le pass sanitaire sera obligatoire dans plus de 50 % des théâtres du Festival Off d'Avignon dès mercredi. Les compagnies artistiques qui doivent jouer jusqu'au 31 juillet sont face à un choix : arrêter ou continuer de jouer leurs pièces.

Esteban Perroy jouera dans deux pièces au Festival Off d'Avignon jusqu'au 31 juillet, pass sanitaire ou non. Esteban Perroy jouera dans deux pièces au Festival Off d'Avignon jusqu'au 31 juillet, pass sanitaire ou non.
Esteban Perroy jouera dans deux pièces au Festival Off d'Avignon jusqu'au 31 juillet, pass sanitaire ou non. © Radio France - Morgane Guiomard

Le Festival Off d'Avignon se termine le 31 juillet, ce qui entraîne dix jours de contrôle du pass sanitaire pour accéder à plus de 50 % des salles de spectacle. En effet, les lieux de culture et de loisirs recevant plus de 50 personnes devront s'y soumettre dès mercredi selon les dernières annonces du président de la République, Emmanuel Macron. La mesure est discutée ce lundi soir en Conseil des ministres. Les compagnies artistiques doivent faire un choix : arrêter ou continuer à jouer jusqu'à la fin du festival

Publicité
Logo France Bleu

S'engager contre le pass sanitaire

"C'est ferme et définitif : on ne jouera pas si on oblige le public à montrer un pass sanitaire" défend Claire Didouin, productrice du spectacle Le chemin des passes dangereuses , prévu initialement sur toute la durée du festival. "C'est une catastrophe financière, mais je suis contre cette obligation. Quand on a une idée, il faut la défendre jusqu'au bout." 

Une perte financière trop importante

Le comédien et metteur en scène Esteban Perroy ne peut pas se permettre d'annuler les deux pièces dans lesquelles il joue. Plus de 100.000 euros ont été engagés pour les présenter au Festival d'Avignon. "Si on arrête de vendre des billets, on est sûrs de tomber dans des déficits abyssaux. On risque de faire couler tout ce qu'on a mis des années à monter" explique-t-il. Les Hauts de Hurlevent et La Boîte de Pandore se joueront donc coûte que coûte. 

Claire Didouin s'engage à arrêter son spectacle pour lutter contre le pass sanitaire obligatoire. © Radio France - Morgane Guiomard

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu