Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le patron de la police de Côte-d'Or regarde d'un oeil amusé certains films policiers

mercredi 29 mars 2017 à 18:19 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

A l'occasion de la 9e édition du Festival international du film policier de Beaune qui débute ce mercredi, le directeur départemental de la sécurité publique Thierry Alende note les différences entre ce qui se passe à l’écran et la vraie vie d’un commissariat.

Thierry Alende, le directeur départemental de la sécurité publique dans son bureau
Thierry Alende, le directeur départemental de la sécurité publique dans son bureau © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Beaune, France

Les affiches des différentes éditions du Festival international du film policier de Beaune sont placardées dans les étages du commissariat central de Dijon. La 9e édition démarre ce mercredi, et le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) va le suivre avec intérêt.

Le mandat de perquisition n’existe pas en France

Thierry Alende est plutôt adepte de la série " Columbo ". " J’aime ces films, parce qu’on connait déjà la fin de l’histoire, et ce sont vraiment les personnages qui sont mis au premier plan. " Quand il regarde un film policier, il ne peut pas s’empêcher de comparer avec ce qui se passe dans la réalité. " C’est surtout dans les films français qu’on voit des erreurs. Comme par exemple quand on parle du mandat de perquisition, qui n’a pourtant jamais existé en France. Ou lorsqu’on voit des policiers qui sont agents de constatation, qui jouent le rôle de la police technique et scientifique, qui font des enquêtes et qui enfilent la tenue d’intervention du Raid. En réalité, chacune de ses fonctions est un métier à part entière."

Thierry Alende se dit que, quelques fois, le scenario mériterait d’être corrigé de ces petites erreurs. " Mais je comprends bien que l’histoire, l’émotion, la dynamique du film passent avant tout, et qu’on est obligés de passer par quelques raccourcis. "

Une exposition de voitures de la police

Le DDSP souhaite attirer l’attention sur un point particulier du programme du festival « off » : l’exposition de voitures de police venues du monde entier. Des voitures qu’on a vues, pour certaines, dans des séries et des films américains. Ce sera samedi 1er avril et dimanche 2 avril sur la place Carnot et le parking du Cap cinéma

Le programme du festival sur le site officiel