Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Le Petit Train touristique de la Mure de nouveau sur de bons rails !

-
Par , France Bleu Isère
La Mure, France

Le chantier du Petit Train de La Mure (Isère) qui reprendra du service en juillet 2020 avance bien ! Dix ans après l’éboulement qui avait emporté les rails au lieu-dit "la Clapisse", la plus belle ligne des Alpes va bientôt sortir du tunnel !

A l'arrêt depuis un éboulement en 2010, le Petit Train de la Mure va reprendre du service en juillet prochain
A l'arrêt depuis un éboulement en 2010, le Petit Train de la Mure va reprendre du service en juillet prochain © Radio France - Véronique Pueyo

Le conseil départemental a organisé mardi une visite de presse sur le chantier en cours pour redonner vie au Petit Train de La Mure (Isère), à l'arrêt depuis l'éboulement du 26 octobre 2010 qui avait emporté une partie de la voie ferrée.

Première ligne électrifiée au monde

Construit au XIXe siècle, quand la Matheysine exploitait des mines de charbon, ce train minier fut à l'époque la première ligne électrifiée au monde. Quand les mines ont fermé, le train est devenu un train touristique, à la couleur rouge flamboyante, connu sous le nom de Petit Train de la Mure. Avant l'éboulement, il transportait 70 000 passagers par an. Puis tout s'est arrêté avec l'éboulement. Dix ans après, il renaît de ses cendres.

La gare de la Mure sera le point de départ et d'arrivée du Petit Train - Radio France
La gare de la Mure sera le point de départ et d'arrivée du Petit Train © Radio France - Véronique Pueyo

Premier arrêt, la gare de la Mure où l'on trouvera un espace billetterie, une salle des pas-perdus, une boutique, un snack et un centre de maintenance et de remisage. Les travaux, prévus au départ sur quatre ans, auront duré moins de deux années. Un vrai challenge pour Gérard Mayer, le président de STLM, la société qui gère les travaux et qui sera ensuite chargée de l'exploitation du petit train. "C'est beaucoup de stress pour être prêt en juillet, mais c'est une aventure formidable! Notre objectif est de 120 000 visiteurs par an."explique-t-il.

Gérard Mayer, président de la société qui va gérer le Petit Train - Radio France
Gérard Mayer, président de la société qui va gérer le Petit Train © Radio France - Véronique Pueyo

Un atout touristique majeur pour la Matheysine

Le train, avec sa locomotive historique, ses deux wagons, sa baladeuse pourra transporter 200 passagers. Huit allers-retours par jour sont prévus pour un trajet aller de 15 kilomètres, entre La Mure et le Grand Balcon, parcourus en 40 minutes. Eric Bonnier, le maire de la Mure : "Le Petit Train est connu de partout ! C'est un atout touristique de premier plan. Il y a toujours des gens qui appellent l'office de tourisme pour savoir si le Petit Train fonctionne. Bientôt on pourra leur dire que oui !"

La gare de la Mure, d'où partira le Petit Train, est en plein chantier - Radio France
La gare de la Mure, d'où partira le Petit Train, est en plein chantier © Radio France - Véronique Pueyo

Une opération à 26 millions d'euros

Coût de l’opération, 26 millions d'euros, financés par le département à hauteur de 15 millions, mais aussi par la Communauté de Communes de la Matheysine, deux millions d'euros, tout comme la Région, deux millions d'euros. EDEIS, le délégataire de service public, a mis 6,6 millions d'euros sur la table, l'Etat, 160 000 euros.

Micro en main, Fabien Mulyk, vice-président et conseiller départemental Matheysine-Trièves assure la visite. Nous voici arrivés sur les lieux du futur restaurant panoramique. 150 places à l’intérieur, 56 sur la terrasse, avec vue sur le lac du Monteynard, en contre-bas. Le Petit Train n'ira pas plus loin. Pour rejoindre le Belvédère, il faudra faire quelques mètres à pied, à l'emplacement des anciens rails.

Le restaurant panoramique aura sa propre station d'épuration des eaux usées - Radio France
Le restaurant panoramique aura sa propre station d'épuration des eaux usées © Radio France - Véronique Pueyo
Une autre vue du futur restaurant panoramique - Radio France
Une autre vue du futur restaurant panoramique © Radio France - Véronique Pueyo

Un belvédère pour une vue à 360 degrés

Fabien Mulyk explique qu'il y aura des dispositifs de réalité augmentée pour découvrir l'environnement et le paysage majestueux, Vercors, Mont Aiguille. Un projet est à l'étude aussi pour observer les aigles royaux qui nichent dans les falaises. Et puis, bien sûr, les passagers du Petit Train pourront s'arrêter au retour à la Mine Images, un musée pour se plonger dans la vie des mineurs du plateau Matheysin.

Le lac du Monteynard au contre-bas - Radio France
Le lac du Monteynard au contre-bas © Radio France - Véronique Pueyo
Une vue à couper le souffle depuis le Belvédère - Radio France
Une vue à couper le souffle depuis le Belvédère © Radio France - Véronique Pueyo

Aline Thirial, présidente du comité de soutien du Petit Train de la Mure, participe à la visite avec joie. Depuis l’éboulement le 26/10/10, des citoyens , amoureux de leur patrimoine, s’étaient rassemblés dans ce collectif pour qu'on ne laisse pas le Petit Train a l'abandon. "Cela fait 10 ans qu'on se bat pour lui et maintenant, on voit le bout du tunnel ! Je me souviens qu'on a eu de hauts et des bas, des espoirs déçus, mais cette fois-ci, c'est reparti et pour de bon ! Quand je verrai le train circuler de nouveau cet été, j'en aurai les larmes aux yeux, c’est certain !"

Au loin, le Mont Aiguille se dessine. En contre-plongée, voici le lac du Monteynard - Radio France
Au loin, le Mont Aiguille se dessine. En contre-plongée, voici le lac du Monteynard © Radio France - Véronique Pueyo
Au-delà de cette limite et du tunnel, il y a l'éboulement qui a détruit la voie ferrée en 2010 - Radio France
Au-delà de cette limite et du tunnel, il y a l'éboulement qui a détruit la voie ferrée en 2010 © Radio France - Véronique Pueyo

En souvenir des mineurs et de Fabrice Marchiol

On aperçoit plus loin le lieu de l’éboulement. Fabien Mulik a alors une pensée pour Fabrice Marchiol, le maire de la Mure qui avait mis fin a ses jours en mars 2015, à l'âge de 41 ans : " Quand j'ai été élu conseiller départemental, avec Frédérique Puissat, il nous avait fait promettre de ne jamais lâcher ce dossier... Et bien, tu vois, Fabrice... On l'a fait ! " dit-il avec une voix, pleine d'émotion.

Fabien Mulyk (au centre) a commenté la visite. ici, entouré d'élus et d'invités - Radio France
Fabien Mulyk (au centre) a commenté la visite. ici, entouré d'élus et d'invités © Radio France - Véronique Pueyo

Le Petit Train de la Mure, 100 % électrique, fonctionnera d'avril à octobre. Il emploiera une dizaine de personnes à l'année et une dizaine d'autres durant la saison.

Ecoutez le reportage consacré à la renaissance du Petit Train de la Mure

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu