Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : L'actu de la mer

Le port de La Rochelle régule la location des bateaux

mercredi 29 mars 2017 à 12:12 Par Adrien Toffolet, France Bleu La Rochelle

Le phénomène Airbnb touche aussi la location de bateaux. La direction du port de plaisance a donc décidé de réguler cette activité en imposant aux propriétaire d'élargir leur couverture d'assurance. Une façon de se prémunir contre les risques d'accidents liés au développement de l'activité.

Plus de quarantes propriétaires sont aujourd'hui autorisés par le port à louer leur bateau
Plus de quarantes propriétaires sont aujourd'hui autorisés par le port à louer leur bateau © Radio France - Adrien Toffolet

La Rochelle, France

C'est un problème qui a inquiété le port de plaisance pendant des semaines mais qui est enfin sur le point d'être résolu. Il faut dire que la location d'hébergement à flot, aussi appelée "Airbnb de bateaux" par les habitués, dans le port de La Rochelle, n'est pas une pratique très ancienne. De nombreuses annonces proposent de louer un bateau amarré au port et de profiter donc d'un cadre original tout en étant proche des commerces. Une activité qui mérite forcément des ajustements quand il s'agit d'économie collaborative.

"Face à ce phénomène, nous avons sollicité le cabinet de conseil en assurances qui nous suit pour regarder si l'exercice de cette activité est permise au regard de notre réglementation. Ils nous ont clairement dit que pour l'exercice d'une activité commerciale d'hôtellerie à flot, il était nécessaire que le contrat d'assurance du propriétaire du bateau stipule cette spécificité pour que l'assureur couvre le risque', explique Bertrand Moquay, le directeur du port de plaisance de La Rochelle, avant d'ajouter que 'sur un bateau, des risques de court circuits ou d'incendies peuvent se propager sur un, deux, trois bateaux ou même tout le ponton."

Obligation de déclarer son activité

Le port a donc recensé les différentes annonces sur des sites comme LeBonCoin ou Airbnb, et alerté les propriétaires sur l'obligation désormais de déclarer son activité à la Capitainerie, mais surtout de souscrire à un contrat d'assurance qui précise de façon claire que la location est couverte. Très rapidement, sur la centaine de propriétaire, beaucoup abandonnent l'activité. Et si certains se mettent en conformité sans discuter, d'autres font mine de ne pas entendre. Le port change alors de ton : "S'il n'y a pas de mise en conformité avant le 31 mars, les contrats avec les propriétaires seront rompus unilatéralement." Conséquence directe : les bateaux seront déplacés vers les pontons "visiteurs", avec la tarification "escale", beaucoup moins avantageuse.

Financièrement, mieux vaut se plier à la demande du port. - Radio France
Financièrement, mieux vaut se plier à la demande du port. © Radio France - Adrien Toffolet

Informations au locataire

Aujourd'hui, seuls quelques uns n'ont pas encore donné suite aux nombreuses sollicitations du port. Pour les propriétaires qui ont joué le jeu et fait modifier leur contrat d'assurance, la démarche n'a pas toujours été de tout repos. Clément possède un bateau qu'il met en location sur Airbnb depuis 10 mois et concède que s'il a pu rajouter les éléments à son contrat et se mettre en règle auprès du port, son assurance s'est posé des questions : "Dans la clause de location de mon contrat, il est demandé par exemple qu'on doit louer à des personnes qui sont expérimentées. Mais comment fait-on pour juger l'expérience des personnes à qui on loue ? En voile, il n'y a pas de permis..."

Pour éviter tout problème, il a donc décidé de prendre les devants. A tous ses locataires, il donne les explications nécessaires : "Je leur parle sécurité. Je leur rappelle les règles de sécurité liées au port, comme par exemple de ne pas courir ou faire du vélo sur les pontons. Le fait aussi qu'il faut gérer ses déchets régulièrement et les aspects climatiques." Il fait également signer un document qui rappelle toutes ses informations et montre qu'ils ont bien été informés. De quoi rassurer le propriétaire, mais surtout le port qui craint une recrudescence d'accidents liée à cette activité.