Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le projet d'établissement de luxe se précise pour l'hôtel Bouctot-Vagniez à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

La compagnie de Phalsbourg, nouvelle propriétaire de l'hôtel Bouctot-Vagniez à Amiens, a présenté ce mercredi son projet d'hôtel de luxe au public. Une cinquantaine de chambres, un spa et un restaurant gastronomique, tout en mettant un point d'honneur à respecter l'authenticité des lieux.

Les travaux de rénovation de l'intérieur de l'hôtel  doivent commencer fin 2019, pour une ouverture prévue fin 2021, début 2022.
Les travaux de rénovation de l'intérieur de l'hôtel doivent commencer fin 2019, pour une ouverture prévue fin 2021, début 2022. © Radio France - Noémie Philippot

Amiens, France

Un hôtel quatre étoiles plus qui vise le label "Relais & Châteaux" avec une cinquantaine de chambres, un spa et un restaurant gastronomique. Voilà le programme annoncé par la compagnie de Phalsbourg pour le renouveau de l'hôtel Bouctot-Vagniez à Amiens. Les nouveaux propriétaires ont présenté leur projet au public ce mercredi après-midi, tout en organisant des visites de cet établissement construit au XXe siècle et classé "monument historique"

Des dizaines de personnes sont venus visiter l'hôtel Bouctot-Vagniez, bijou de l'art nouveau. - Radio France
Des dizaines de personnes sont venus visiter l'hôtel Bouctot-Vagniez, bijou de l'art nouveau. © Radio France - Noémie Philippot

Plusieurs dizaines de personnes ont profité de ces visites pour découvrir ou redécouvrir ce bijou de l'art nouveau. Parmi elles, Sylvie. Cette amiénoise a l'impression qu'en le transformant en hôtel de luxe, on enlève un morceau de patrimoine à sa ville : "C'est lié à l'histoire d'Amiens, de la Picardie, et ça va être soustrait à la collectivité. Pour nous rassurer, on nous a dit qu'on pourrait aller dans les salons en bas, mais c'est dommage. _C'aurait pu être un atout pour la ville d'Amiens_, de le faire restaurer et qu'on puisse visiter. C'est pour ça que je suis venue un peu nostalgique, le voir pour la dernière fois."

D'autres visiteurs sont plus enthousiastes et estiment que cette reconversion est le meilleur moyen pour que l'hôtel soit rénové entièrement, à condition que l'âme des lieux soit respectée. Sur ce point, Lauranne Schide, la directrice de l'hôtellerie de la compagnie de Phalsbourg tient à rassurer : "On ne va pas casser de murs, on rentre dans l'existant. On est tombés amoureux de l'établissement et on a envie de faire en sorte que le plus grand nombre puisse connaître ce lieu. On est très fiers, et on va essayer de faire en sorte que les Amiénois soient fiers de notre travail." Et d'ajouter : "Tout ce que vous voyez là, ces magnifiques ornements vont être rénovés. _On reste dans la configuration qui existe_, tout sera remis en état, notamment les tapisseries qui sont dans un très mauvais état." 

Tout va être rénové, particulièrement les tapisseries qui sont en très mauvais état. - Radio France
Tout va être rénové, particulièrement les tapisseries qui sont en très mauvais état. © Radio France - Noémie Philippot

Pour se glisser dans cet écrin, la compagnie de Phalsbourg va par exemple transformer certaines anciennes salles de bain en chambres. "On aura la chance de dormir dans une chambre avec le carrelage classé qui était le carrelage de la salle de bain historique" explique Lauranne Schide enthousiaste.

Les hôtes pourront dormir dans les anciennes salles de bain transformées en chambres, avec le carrelage historique et classé à côté de leurs oreillers. - Radio France
Les hôtes pourront dormir dans les anciennes salles de bain transformées en chambres, avec le carrelage historique et classé à côté de leurs oreillers. © Radio France - Noémie Philippot

La compagnie de Phalsbourg prévoit d'organiser entre 10 et 15 visites de l'hôtel par an pour qu'il reste accessible au grand public. Les travaux devraient commencer fin 2019, pour une ouverture fin 2021 - début 2022.