Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le projet de musée dans la Tour Zizim de Bourganeuf est relancé

-
Par , France Bleu Creuse

La région Nouvelle Aquitaine annonce accompagner le projet de transformation de la Tour Zizim de Bourganeuf à heuteur de 112 864,46 euros. Il avait été abandonné en décembre suite au refus de la Communauté de Commune Creuse-Sud-Ouest d'assurer son financement.

La Tour Zizim de Bourganeuf.
La Tour Zizim de Bourganeuf. © Radio France - Lila Lefebvre

La mairie de Bourganeuf espère depuis 10 ans voir la Tour Zizim, cachot du XVème siècle, transformée en musée. L'espoir renait avec l'octroi de près de 113 000 euros de la part de la Région Nouvelle Aquitaine. Le projet avait été avorté en décembre dernier faute de subvention de la part de la Communauté de commune Creuse-Sud-Ouest. 

Le projet consiste à transformer la Tour Zizim en musée sur l'histoire des liens entre la Creuse et la Méditerranée. Y serait également installée une passerelle pour en faciliter l'accès. Le coût des travaux est estimé à 1 100 000 euros. Cet hiver, il aurait pu être validé, l'Etat, l'Europe et la Région s'étant engagés à verser 800 000 euros de subventions. 

Mais en décembre dernier, la Communauté de Commune ayant pris en charge le projet, ne vote finalement pas sa part de 300 000 euros. Le projet est alors avorté. Le Maire de Boruganeuf Jean-Pierre Jouhaud a finalement décidé de reprendre les rênes. Le nouvel engagement de la Région à hauteur de 113 000 euros est donc une première victoire, reste maintenant à trouver à nouveau les financements des autres acteurs publiques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess