Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le public invité à financer une partie d'une sculpture pour le musée des Beaux-Arts de Toulouse

lundi 25 septembre 2017 à 19:10 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie

C'est décidément la mode du financement participatif, y compris pour les institutions. Le Musée des Augustins à Toulouse a lancé une opération de mécénat public pour financer l'acquisition d'une oeuvre d'un sculpteur toulousain célèbre.

L'opération dure jusqu'au 12 novembre.
L'opération dure jusqu'au 12 novembre. - Commeon

Toulouse, France

Après Twiga la girafe empaillée au Muséum d'histoire naturelle, après les clarinettes de l'Orchestre du Capitole, voilà que le Musée des Augustins demande au public un coup de pouce, cette fois pour une sculpture en terre cuite, celle de Jean-Charles Ledesmé, Baron de Saint-Elix (Saint-Elix-le-Château, au sud de Toulouse). Depuis le 16 septembre et jusqu'au 12 novembre, vous pouvez donner en cliquant sur la plateforme Comméon. Le Musée espère récupérer 20.000 euros sur les 75.000 nécessaires. Ce portrait en terre cuite, spécialité de la région, de près de deux mètres de haut, a été réalisé au XVIIIe siècle, par François Lucas, célèbre sculpteur toulousain, et aujourd'hui propriété d'un galeriste parisien.

La statue de terre cuite mesure 1,93 mètres. - Aucun(e)
La statue de terre cuite mesure 1,93 mètres. - Musée des Augustins

REPORTAGE - Bénédicte Dupont (1'13'')

Les œuvres de François Lucas sont visibles un peu partout à Toulouse : dans la cathédrale St Etienne, en l'église St Pierre des Chartreux, ou le fameux bas-relief des Ponts-Jumeaux. Impossible donc pour Axel Hémery, le directeur du Musée des Augustins de laisser ce fameux Baron à Paris.

C'est une sculpture exceptionnelle, emblématique du Château de Saint-Elix. Elle fait 1,93 mètres c'est extrêmement rare car il ne s'agit que d'un baron, pas un souverain. Et puis il est représenté en soldat, à pied, ce qui ne se fait plus depuis le Moyen-Âge. — Axel Hémery, directeur du Musée

La 3ème opération du genre pour un projet culturel public à Toulouse

La Mairie a promis de rallonger son enveloppe si le financement participatif ne portait pas ses fruits. "Il ne s'agit pas d'utiliser le crowdfunding à toutes les sauces : seules les opérations de petite ampleur et celles qui recouvrent un aspect identitaire toulousain peuvent être envisagées de cette façon", commente Pierre Esplugas, élu chargé des musées à la Mairie. Fin 2015, le financement participatif de la naturalisation de la girafe au Muséum avait permis de récupérer 16.140 euros sur les 15.000 espérés. En tous, 167 donateurs avaient répondu à l'appel.

C'est en tous cas la seconde fois que la Ville collabore avec le site Commeon, basé à Paris. Cette plateforme d'engagement participatif pour tous les projets d'intérêt général créée en mai 2014, travaille pour 15 à 20% de ses projets avec la sphère publique.

Les gens ont envie de s’impliquer dans la cité. Ils nous le disent dans les commentaires : ils ont participé car ils tiennent à tel musée, ils veulent participer à sa pérennité, à son rayonnement. — Thérèse Lemarchand, fondatrice de Commeon

Pour le moment en dix jours (en date du 26 septembre), près de 2.500 euros ont été récoltés grâce à une trentaine de mécènes. Les donateurs ont jusqu'au 12 novembre, ils donnent la somme qu'ils veulent et peuvent bénéficier d'un avantage fiscal, comme les dons aux associations : 66% du montant est déductible de l'impôt sur le revenu. Ils profiteront aussi de contre-parties au Musée.

Je participe !