Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le "randonneur fou" met en ligne son tour de la Loire estival, comme un pied de nez au confinement

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Bruno Vermeulen, surnommé le "randonneur fou", vient de mettre en ligne sa randonnée aux quatre coins du département de la Loire cet été. Un résultat visuel dont se réjouit le fou de randonnée, qui regrette tout de même les restrictions actuelles liées au confinement.

D'Aurec-sur-Loire à la Chambonie en passant par la station de Chalmazel : toutes les étapes ligériennes de la randonnée de Bruno Vermeulen sont présentes. Celui qu'on surnomme "le randonneur fou" vient de mettre en ligne ce documentaire d'une cinquantaine de minutes, visibles par tous en ligne, autour de son périple dans la Loire cet été.

Ce documentaire est une "grande satisfaction" pour le randonneur, "étonné lui-même par la beauté des images" prises lors de son périple. "Si ça peut donner envie aux gens de se lancer eux aussi, je serais ravi", dit Bruno Vermeulen : "on ne connaîtra jamais assez bien le département, et on peut toujours avoir envie d'aller plus loin encore."

Ironiquement, c'est donc pendant un nouveau confinement, où les sorties sportives sont limitées à une heure et un kilomètre, que sort le documentaire. Un coup du sort pour Bruno Vermeulen, qui se dit "malade de la situation, comme un lion en cage." Il lance d'ailleurs des appels sur sa page Facebook pour tenter d'élargir le périmètre (de un à cinq kilomètres). Le randonneur se sent clairement frustré de voir "des images du Pilat sous la neige, où je pourrais aller faire des raquettes ... plus tard peut-être !". Mais la vidéo permet tout de même de prendre un grand bol d'air, et de partager autour de soi la curiosité de cet étonnant voyageur. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess