Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le rappeur Orelsan rend hommage à Caen dans son dernier album

mardi 31 octobre 2017 à 5:52 Par Suzanne Shojaei, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

La chanson s'appelle "Dans ma ville, on traîne". Le rappeur Orelsan y décrit ses souvenirs de Caen (Calvados). Il a vécu dans cette ville dès l'âge de 16 ans, avant de déménager à Paris plus de dix ans plus tard.

Son prochain concert caennois en février affiche déjà complet.
Son prochain concert caennois en février affiche déjà complet. © Maxppp - MICHEL CLEMENTZ

Caen, France

Dans ma ville, on traîne entre le béton, les plaines
Dans les rues pavées du centre, tous les magasins ferment
On passe les week-ends dans les zones industrielles
Près des zones pavillonnaires où les baraques sont les mêmes
Ma ville est comme la première copine que j’ai jamais eue
Je peux pas la quitter pourtant je passe mon temps à cracher dessus
Parler du beau temps serait mal regarder le ciel
Je la déteste autant que je l’aime, sûrement parce qu’on est pareils

Voici les premiers mots de la chanson entièrement consacrée à Caen. "J'y ai plein de souvenirs", reconnaît le rappeur. "Je faisais du roller alors j'aimais bien traîner sur le port. On allait aussi dans les centres commerciaux le week-end." Dans sa chanson, les magasins du centre-ville sont happés par les grandes surfaces.

"C'est cool, parce que la ville a bien changé." - Orelsan

"Le soir, après minuit, tu ne vois plus que des étudiants dans les rues ! Caen est une ville très étudiante." Orelsan décrit aussi la pluie. "J'ai lu quelque part qu'il faisait beau 40 jours dans l'année et qu'il pleuvait 300 jours ! Je suis habitué à ce temps-là, ça me convient."

Après 22 heures, tu croises plus de gens
Comme si on était encore sous les bombardements
T’entendras que les flics et le bruit du vent
Et quelques mecs de la fac en 3ème mi-temps
Qui devraient pas trop s’approcher du bord
Quand ils vont se terminer sur le port
Dans les quelques bars qui servent encore
Où y a des clopes et des anglais ivres morts
5 heures du mat’, la queue dans les kebabs en sortie de boîtes
Tu peux prendre une pita ou prendre une droite
Ou alors tu peux prendre le premier tram
Et si jamais tu t’endors, tu te réveilleras sur les bords de la ville
Là où les centres commerciaux sont énormes
Où on passait les samedis en famille
Où j’aimais tellement me balader
Même quand on avait que dalle à acheter

Aujourd'hui, le rappeur est plutôt fier de sa ville. "Quand j'amène des potes, ils trouvent ça cool. Je ne le remarquais pas quand je vivais là-bas. Mais avec le recul, c'est agréable. La taille de la ville me convient."

Orelsan donne un concert le 2 février au Zénith de Caen. N'essayez plus... c'est déjà complet !

"C'est pas très joyeux, mais c'est assez représentatif !" - des caennais