Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le rideau est tombé sur le café du théâtre d'Orléans

mardi 29 décembre 2015 à 17:02 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans

Le bar-restaurant est fermé depuis le 23 décembre dernier. Sa mise en liquidation judiciaire a été prononcée à cette date par le tribunal de commerce d'Orléans. Les spectateurs du CDN, du Cado et de la Scène Nationale devront aller se restaurer ailleurs.

La devanture du café du théâtre d'Orléans
La devanture du café du théâtre d'Orléans - Stéphane Barbereau

Orléans, France

L'établissement était en sursis depuis cet été, avec un redressement judiciaire prononcé en septembre. Mais la patronne, Mounia Boutouizgha, avait encore espoir de redresser la barre. C'était sans compter sur les attentats du 13 novembre qui ont eu pour conséquence une baisse de fréquentation du Théâtre d'Orléans et donc du nombre de clients potentiels pour le bar restaurant. Mounia Boutouizgha :

Aucun(e)
- Stéphane Barbereau

Les attentats nous ont fait beaucoup de mal. La préfecture avait décidé d'arrêter tous les spectacles pendant 3 jours.

150 000€ de travaux de remise aux normes

Mais les difficultés financières étaient plus anciennes. Il y a d'abord un pêché originel : après le départ en retraite de la gérante précédente, aucun audit n'avait été fait sur l'état du café. Or, il y a des travaux de remise aux normes ou de sécurité à effectuer d'ici 4 ans (notamment sur la chambre froide), estimés à 150 000€ minimum. Impossible à financer pour cette ancienne serveuse qui a repris l'affaire en juillet 2014.

Les 5 employés restant vident le café du théâtre jusqu'à la fin du mois - Aucun(e)
Les 5 employés restant vident le café du théâtre jusqu'à la fin du mois - Stéphane Barbereau

Mounia Boutouizgha pointe aussi du doigt, pêle-mêle, une baisse de clientèle due au déménagement d'entreprises proches ces derniers mois (-50% de couverts le midi), des difficultés à se garer autour du théâtre pour ses clients, ou encore des charges sociales trop élevées.

Une convention avec la mairie trop rigide

Autre difficulté, la convention qui la lie pour 6 ans à la ville d'Orléans, jugée trop rigide. Elle l'oblige notamment à ouvrir sur de très longues plages horaires les jours de répétitions des compagnies ou de spectacles (de 9h jusqu'à minuit passé).

On a fait depuis quelques mois toutes les recherches pour pouvoir rester. C'est pas possible, sincèrement. Il faudrait quelqu'un qui ait plus les moyens et travailler, peut-être, avec des produits congelés.

Ecoutez le reportage

En juillet 2014, le café du théâtre comptait 9 salariés, ils n'étaient plus que 5 ces derniers mois, ils seront licenciés au 31 décembre. Quand à l'avenir de l'établissement, il devrait rester fermer plusieurs mois, le temps pour la mairie de trouver un repreneur.