Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le sophora du Japon de Bollwiller, candidat pour devenir l'arbre de l'année 2017

lundi 30 octobre 2017 à 21:38 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le sophora du Japon de Bollwiller est en lice pour devenir l'arbre de l'année 2017. Il a été sélectionné par l'office national des forêts et Terre Magazine il est face à 13 autres concurrents. Un arbre majestueux, planté depuis 152 ans, dans le cimetière de la commune. Le vote se fait par internet.

Le sophora du Japon de Bollwiller candidat pour devenir arbre de l'année
Le sophora du Japon de Bollwiller candidat pour devenir arbre de l'année © Maxppp - Thierry Gachon

Bollwiller, France

La commune haut-rhinoise de Bollwiller en compétition pour décrocher le titre d'arbre de l'année 2017. C'est le sophora du Japon pleureur, qui défend les couleurs de la cité Alsacienne, face à 13 autres concurrents.

Il a été planté à côté de la tombe d'Augustin Baumann, le célèbre pépiniériste de Bollwiller, très connu à travers l'Europe. Il inspire la sérénité et le repos," Jean-Paul Julien, le maire de Bollwiller

Il trône dans le cimetière de la commune depuis 152 ans. Ses mensurations : 7 mètres de hauteur et 1 mètre 40 de circonférence . Il dégage une "impression de majesté", selon les organisateurs du concours, l' office national des forêts et le magazine Terre Sauvage.

L'espèce souche a été rapportée de Chine par un moine français au 18e siècle. Il a été créé dans les pépinières Bauman, une famille originaire de Bollwiller, très connue en Europe, souligne le site internet de l'arbre de l'année 2017.

Vue de l'extérieur de l'arbre  - Maxppp
Vue de l'extérieur de l'arbre © Maxppp - Thierry Gachon

Vote par internet

Pour voter pour le sophora du Japon de Bollwiller, vous pouvez le faire sur le site internet de l'arbre de l'année 2017. Les votes se font jusqu'au 1er décembre. Le résultat final sera dévoilé le 19 décembre. Victime de son succès, de nombreux visiteurs viennent le voir dans le cimetière de la commune, le maire pense peut-être faire un fléchage.

Découverte de l'arbre avec Jean-Paul Julien, le maire de Bollwiller