Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le stade Matmut Atlantique de Bordeaux recherche concert désespérément

jeudi 28 janvier 2016 à 17:50 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Le stade Matmut Atlantique a signé ce jeudi un contrat avec l'Union Bordeaux-Bègles qui prévoit l'organisation de trois matches de rugby par an pendant trois ans. Mais, en ce qui concerne l'annonce d'un grand concert, il faudra encore attendre.

Le Matmut Atlantique version concert reste à inventer.
Le Matmut Atlantique version concert reste à inventer. © Radio France - Yves Maugue

Bordeaux, France

C'est devenu l'Arlésienne. Bernard Hagelsteen, le patron du stade Matmut Atlantique à Bordeaux, est régulièrement interrogé sur la question. Et, même si cela fait partie des objectifs avoués de SBA, la société Stade Bordeaux Atlantique (aux mains de Vinci et Fayat) qui gère l'enceinte, il lui est toujours impossible d'annoncer la date et l'affiche du premier grand concert dans le stade.

Après le football avec les Girondins de Bordeaux et des événements comme les demi-finales du Top 14 ou le match de l'équipe de France de football contre la Serbie, le Matmut Atlantique va accueillir le 14 février prochain le premier match de l'Union Bordeaux-Bègles. Ce sera contre Toulon en Top 14 et, à plus de quinze jours de l'événement,  27.000 billets ont déjà été vendus. 

L'UBB est un très beau club en pleine ascension.

— Bernard Hagelsteen, patron du Matmut Atlantique

En ce qui concerne les grands concerts, les négociations sont plus compliquées que prévu. A l'automne, le parton du Matmut Atlantique affirmait que tout devait se jouer entre décembre et janvier. Fin janvier, toujours rien. "On attend des décisions, précise Bernard Hagelsteen. C'est un processus compliqué, concurrentiel et fragile. Nous avons fait des propositions et nous attendons des réponses". Il faut reconnaître que la fenêtre de tir est étroite. Surtout en cette année 2016 puisque le stade sera occupé jusque début juillet par les Girondins de Bordeaux puis par l'Euro de football. Reste une grosse quinzaine de jours entre la mi-juillet et début août. Il faut que cela coïncide avec une grosse tournée internationale et convaincre l'artiste ou le groupe de venir à Bordeaux. Ça n'est effectivement pas une mission simple.