Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS | Le street-art investit le centre commercial Bercy 2

samedi 25 mars 2017 à 23:04 Par Marc Podevin, France Bleu Paris

Un concours était organisé ce samedi 25 mars, à Bercy 2, à Charenton-Le-Pont. Son but: départager 12 oeuvres de street-art, installées dans les différents niveaux du centre commercial. Le jury était présidé par une ambassadrice de choc: Enora Malagré, chroniqueuse de "Touche pas à mon poste".

Le collectif Photograffée a relooké un espace commercial vide de Bercy 2
Le collectif Photograffée a relooké un espace commercial vide de Bercy 2 © Radio France - Marc Podevin

Charenton-le-Pont, France

Du street art dans une galerie marchande. C'est devenu une réalité, au début du mois, au centre commercial Bercy 2, à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). 12 fresques ou installations en trompe-l'oeil ont été réalisées par des artistes ou collectifs d'artistes venus du monde entier (Japon, Italie, Allemagne, Belgique...).

Enora Malagré marraine du concours de street-art

Ces derniers jours, le public a voté pour son oeuvre préférée. Un jury s'est prononcé à son tour sur la qualité des travaux des artistes, hier samedi 25 mars, avant de remettre un prix et une dotation de 10 000 euros. Parmi les jurés, il y avait Enora Malagré, chroniqueuse de l'émission "Touche pas à mon poste".

Elle a annoncé le nom des vainqueurs. "Des", puisqu'il s'agit du duo franco-suisse RB/CP.

Les planches se reflètent dans le miroir, si bien que lorsqu'on se place devant, elles forment le mot "BOUM" - Radio France
Les planches se reflètent dans le miroir, si bien que lorsqu'on se place devant, elles forment le mot "BOUM" © Radio France - Marc Podevin

Enora Malagré juge l'oeuvre de RB/CP "dingue". La croiser, en faisant du shopping le samedi après-midi, ça l'est tout autant. Certains s'arrêtent, pour se prendre en photo avec elle. Soizic, qui habite près de Bercy 2, en fait partie, avant de croiser la route d'Enora Malagré, elle a fait le tour des oeuvres. Elles est séduite. "Ca permet de toucher plein de gens, que ce soit des enfants ou des grands", explique Soizic. "Si ça amène de l'animation, c'est très bien."

Une oeuvre réalisée par le duo francilien Zag et Sia - Radio France
Une oeuvre réalisée par le duo francilien Zag et Sia © Radio France - Marc Podevin

Les allées sont plus animées, et visiblement, il y a plus de monde dans les boutiques grâce aux 12 oeuvres installées dans Bercy 2. Alexandre, qui travaille dans une serrurerie du centre, l'a constaté. "Les enfants s'arrêtent, prennent des photos", indique-t-il. "En attendant, les parents sont soit au restaurant, soit chez nous pour demander un service. Ces oeuvres nous on fait une bonne pub. Un lundi normal, je fais 1000 euros de chiffre d'affaire. En ce moment, ça monte à 1400 voire 1500 euros". Cet effet "street art" devrait encore durer jusqu'à la fin de l'exposition. Elle s'achève le premier juillet.

L'oeuvre du Japonais Masashi Hattori a beaucoup de succès - Radio France
L'oeuvre du Japonais Masashi Hattori a beaucoup de succès © Radio France - Marc Podevin