Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une toile de Pierre Soulages adjugée à 1,3 million d'euros à Montpellier

L'hôtel des ventes de Montpellier a vendu ce samedi l'une des œuvres de Pierre Soulages aux enchères. Une huile réalisée en 1975 par le peintre aveyronnais, dans son atelier sétois.

Une peinture de Pierre Soulages vendue ce samedi aux enchères à Montpellier 1, 3 million d'euros
Une peinture de Pierre Soulages vendue ce samedi aux enchères à Montpellier 1, 3 million d'euros © Radio France - Claire Moutarde

Une peinture de Pierre Soulages a été vendue 1,3 million d'euros ce samedi après-midi à l'hôtel des ventes de Montpellier. Elle était évaluée entre 500.000 et 800.000 euros. Il s'agit d'une toile réalisée le 16 avril 1975 par le peintre français vivant le plus cher au monde dans son atelier sétois et acquise juste après sa réalisation. Une huile sur toile de 100 x 81 cm issue de la collection d'une famille montpelliéraine, jamais exposée au public. Adjugée à 1,3 million d'euros, le vendeur paiera au total 1,612 million d'euros, frais compris.

Une vente importante pour l'hôtel des ventes et pour la ville de Montpellier

Pour Bertrand de Latour, "c'est une jolie vente pour nous et pour la ville car c'est toujours agréable de voir un marché de l'art actif et que tout ne soit pas concentré, comme beaucoup de choses, à Paris. C'est bien que la province montre qu'elle peut bien faire et qu'elle peut s'aligner sur des prix internationaux puisque c'est un acheteur belge qui a remporté les enchères pour le Soulages."

En matière artistique, c'est la plus grosse enchère réalisée depuis 10 ans par l'hôtel des ventes de Montpellier. Les commissaires priseurs espéraient le vendre un million d'euros. Ils ont donc été largement satisfaits.

Achetée par un collectionneur privé belge

La toile de Soulages a été achetée par un collectionneur privé belge. Elle ne devrait donc pas être visible dans un musée mais "à terme, elle pourrait être prêtée pour des expositions" selon Bertrand de Latour.

Il y a eu pour cette vente dix acheteurs potentiels, dont un Montpelliérain, qui étaient au téléphone et à partir de 700 000 euros, l'hôtel des ventes perdait un client par tranche de 100.000 euros. Deux acheteurs se sont affrontés à partir de 1,1 million d'euros. L'acheteur montpelliérain a préféré être au téléphone plutôt qu'en présentiel. La jauge était restreinte à cause du contexte sanitaire et par discrétion, précise le commissaire priseur : "Si vous achetez un tableau de cette importance dans une ville moyenne, forcément ça a quelques retentissements".

Pour acheminer l'œuvre, l'acheteur belge pourra missionner quelqu'un de confiance, mais il est également possible que l'hôtel des ventes fasse appel à une société de transport d'œuvre d'art, "à la fois pour la sécurité au niveau des assurances et pour le bon conditionnement."

Bertrand de Latour

La vente aura duré 14 minutes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess