Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Théâtre Expression 7 pourrait s'installer à la Maison du Peuple de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Le théâtre Expression 7 va-t-il s'installer chez la CGT ? La mairie de Limoges, en lien avec la préfecture, propose à la compagnie de s'installer à la Maison du peuple. Une solution de repli alors que le théâtre historique doit être détruit.

La grande salle de la Maison du Peuple a surtout accueilli des meetings mais ne sert qu'occasionellement depuis une vingtaine d'années
La grande salle de la Maison du Peuple a surtout accueilli des meetings mais ne sert qu'occasionellement depuis une vingtaine d'années © Radio France - Nolwenn Quioc

Une très grande scène, des plafonds hauts, une fresque en hommage aux ouvriers et des vitraux art-déco à la gloire de la CGT : la grande salle de la Maison du Peuple de Limoges est imposante, mais l'acoustique est plus adaptée à un meeting des années 1930 qu'à une représentation de théâtre moderne. 

Une première phase d'évaluation des travaux

Pourtant, c'est la solution proposée à la compagnie de théâtre Expression 7, qui doit déménager dans l'urgence car son site historique doit être détruit. La mairie de Limoges, propriétaire des lieux, y voit une solution pour sauver Expression 7, à la fois compagnie de théâtre et lieu d'accueil et de création pour des dizaines de troupes de la région. 

Il faudra bien évidemment faire des travaux pour adapter les locaux de la Maison du peuple, qui accueille actuellement les syndicats CGT et FO et plusieurs associations, mais rien n'est impossible pour Cédric Malfois, directeur général adjoint à la ville de Limoges : "On peut imaginer des rideaux, on peut... Mais la première chose à savoir c'est quel est leur besoin, en termes de surface, d'accueil, de loges ou d'accoustique".   

La salle de spectacle de la Maison du Peuple n'accueille plus que quelques réunions par an
La salle de spectacle de la Maison du Peuple n'accueille plus que quelques réunions par an © Radio France - Nolwenn Quioc

"Pas une solution miracle" : Expression 7 attend de voir

Expression 7 a visité la salle la semaine dernière. Et même si l'équipe préfèrerait, dans l'absolu, continuer son activité dans ses locaux actuels, la Maison du Peuple pourrait être une solution de repli. La salle est un peu grande, effectivement trop bruyante, il faudrait changer les sièges, aménager des salles pour la régie ou les compagnies accueillies, et surtout être sûr de ne pas gêner les occupants actuels, explique Gérard Pailler, président d'Expression 7.

La Maison du peuple n'est pas une solution miracle, "mais peut-être une belle solution" pour Gérard Pailler d'Expression 7

Cohabiter dans de bonnes conditions, c'est aussi la préoccupation des membres de l'Union départementale CGT, installés à l'étage. Ils rappellent la présence d'associations, notamment culturelles, à la Maison du Peuple. "On ne peut que se féliciter que la mairie de Limoges s'intéresse enfin à la maison du peuple et à la culture, explique Laurent Monteil, membre du secrétariat de l'UD CGT. La crainte qu'on peut avoir, c'est que la mairie l'utilise à des fins politiques, pour sortir la CGT de la Maison du Peuple."

La Maison du Peuple, rue Charles Michels, a été construite en 1936 pour accueillir les activités syndicales
La Maison du Peuple, rue Charles Michels, a été construite en 1936 pour accueillir les activités syndicales © Radio France - Nolwenn Quioc

Pas de volonté de la mairie de chasser la CGT

"Mais la CGT n'a pas à être inquiète, répond Philippe Pauliat-Defaye, c'est dans une grande mesure sa maison. La cohabitation est possible entre la CGT et les artistes". Une nouvelle réunion est prévue la semaine prochaine entre Expression 7 et la mairie de Limoges pour continuer à définir les besoins de la Compagnie. Il faudra ensuite évaluer les travaux, faire des devis et évaluer le montant de la réhabilitation du lieu. L'Etat, la Région et le Département pourraient aider à financer l'opération.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess