Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le théâtre fait sa rentrée avec l’événement "Un festival à Villerville"

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Après une pause de plusieurs mois liée à l'épidémie de Coronavirus, les professionnels du théâtre font leur retour sur scène à Villerville. Du 27 au 30 août, la manifestation "Un festival à Villerville" animera la commune. Et malgré les mesures sanitaires, le public est au rendez-vous.

Après plusieurs mois d'interruption, les comédiens retrouvent la scène lors du festival de Villerville
Après plusieurs mois d'interruption, les comédiens retrouvent la scène lors du festival de Villerville © Radio France - Marianne Yotis

Avant le début de la septième édition du festival de théâtre contemporain, certains spectacles affichent déjà complet pour toute la durée de l’événement. Pour sa première année en tant que participante, Martine, habitante de Villers sur Mer a prévu d'assister à plusieurs spectacles sur une journée. 

"C'est important de soutenir les artistes. C'est une toute petite contribution pour que tout ce qui est culturel puisse repartir dans la mesure du possible et aussi prouver que, même avec les mesures sanitaires, on peut créer et faire des choses" raconte t'elle.

Le secteur culturel a bien souffert à cause des représentations annulées pendant et après le confinement. Les mesures sanitaires, notamment les distances sociales, limitent le nombre de spectateurs. Le premier ministre Jean Castex a d'ailleurs annoncé un plan d'aide de deux milliards d'euros pour les acteurs de la culture. 

"C'est une bonne idée mais il faut que cette aide bénéficient à tout le monde, surtout aux petites troupes. Les grands théâtres continueront d'exister mais les plus modestes risquent de disparaître si on ne les aide pas. Ce serait dommage car ça menacerait la diversité parce que le renouveau et la création vient justement des petites compagnies", explique Sylvie Orcet, metteur en scène de la pièce Black March jouée lors du festival. 

Recréer le lien avec le public

"Même si ça fait peur, c'est une vraie joie de retrouver des sensations qu'on avait un peu oubliées. Le fait de créer des choses et d'avoir des certitudes puis des doutes, puis à nouveau des certitudes, ça fait du bien", confie Marie, comédienne de la compagnie courir à la catastrophe. 

Malgré les annulations en séries des festivals, celui de Villerville a pu avoir lieu mais avec des mesures sanitaires strictes comme les espaces entre les chaises et le gel hydroalcoolique à disposition. C'est donc un public masqué que retrouvent les comédiens. 

"C'est vrai qu'avec les masques on ne voit pas les sourires des gens mais on entend le rire et ça passe surtout par les yeux. Donc même si une partie du visage est masqué on peut deviner ce que ressent le spectateur", explique Matéo Cichacki, le nouveau directeur du festival depuis cette année. 

Avec un mélange d'excitation et d'angoisse, les troupes sont prêtes à faire de nouveau face au public
Avec un mélange d'excitation et d'angoisse, les troupes sont prêtes à faire de nouveau face au public © Radio France - Marianne Yotis

Habitué du festival en tant qu'artiste, il retrouve avec plaisir cette scène qui lui est familière et cette relation directe avec le public mais le jeune directeur de 23 ans s'interroge sur l'avenir de certain styles de pièces. 

"Il peut y avoir des problèmes au niveau de l'interactivité parce que, par exemple, un comédien ne pourra plus prendre un spectateur par la main pour le faire participer. Il va donc falloir se renouveler", ajoute t'il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess