Culture – Loisirs

Le Toulousain Jean-Pierre Mader salue la mémoire de Michel Delpech : "un de mes artistes préférés des années 1970"

Par Jean Saint-Marc, France Bleu Toulouse dimanche 3 janvier 2016 à 13:42

Le toulousain Jean-Pierre Mader a fait plusieurs concerts avec Michel Delpech
Le toulousain Jean-Pierre Mader a fait plusieurs concerts avec Michel Delpech © Maxppp

La mort de Michel Delpech a beaucoup touché le chanteur toulousain Jean-Pierre Mader. Pour France Bleu Toulouse il se souvient des moments partagés avec l'interprète de "Quand j'étais chanteur" ou de "Pour un flirt" : c'était "quelqu'un de très délicat, un immense être humain".

La mort de Michel Delpech n'a malheureusement pas surpris le chanteur toulousain Jean-Pierre Mader : "on l'attendait tous plus ou moins, on avait eu des nouvelles par la presse et par les gens de la tournée Stars 80, on savait qu'il luttait contre le cancer." Ce dimanche il se souvient d'un musicien qui a marqué la chanson française : "à mon avis c'est l'icône des années 1970 ! Sa voix, sa façon de chanter : ça restera avec Michel Fugain un de mes artistes préférés de cette époque et un de ceux qui m'ont influencé"

"Avec son équipe, ils écrivaient des chansons parfaites" – Jean-Pierre Mader

Jean-Pierre Mader se revoit écouter les premiers tubes de Michel Delpech à la fin des années 1960 : "il y avait cette chanson géniale, 'Inventaire 66', après il y a eu 'Whight is Whight' et ça a touché en plein cœur les gens de ma génération qui écoutaient les Rolling Stones et les Beatles. Avec son équipe, Roland Vincent, Michel Pelay, ils écrivaient des chansons parfaites ! Et ils s'attaquaient à des sujets pas faciles : les divorcés, la ruralité dans le Loir-et-Cher, les chasseurs ! "

Jean-Pierre Mader : "'Quand j'étais chanteur', c'est quand même un titre absolument génial. Ça m'a toujours étonné qu'il n'y ait pas des gens comme Franck Sinatra, Paul Anka ou de grands crooners pour reprendre cette chanson. Je trouve qu'elle résume parfaitement cette espèce de fin de carrière qu'on peut tous ressentir quand on est plus près de la sortie que du début. Je trouve cette chanson lumineuse pour les gens qui font de la musique !"

Le souvenir d'un concert à Six-Fours et d'une mentalité de cabotin

Jean-Pierre Mader a pu rencontrer, plusieurs fois, cette "icône" : "la dernière fois, c'était il y a dix ans, pour un concert sur une plage, à Six-Fours (Var), avec Emile et Images. On s'était bien marrés ! Les organisateurs avaient prévu des tas de choses à faire et lui en fin de compte avait envie de rester peinard... Le gars l'appelait 'Monsieur Michel Delpech' et lui disait 'non non j'ai pas envie de faire ça !'" 

"Un chanteur populaire, sympathique, des chansons qui reflétaient l'air du temps" – une fan toulousaine

Les Toulousains gardent eux aussi de très bons souvenirs du chanteur. Ecoutez ce reportage dans les rues de Toulouse ce dimanche :

En hommage à Michel Delpech certains acceptent même de chanter quelques notes !

► France Bleu vous conseille aussi 

Partager sur :