Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le département prépare un vaste plan de réaménagement pour le train de la Rhune

lundi 25 juillet 2016 à 6:00 Par Viviane Le Guen, France Bleu Pays Basque

Le département prépare un grand plan d'aménagement pour le train à crémaillère de la Rhune. Création de nouveaux parkings, modernisation de la voie et des rames : plusieurs pistes sont à l'étude. Une décision sera prise début 2017. Coût estimé des travaux : 30 millions d'euros.

La montée vers la Rhune
La montée vers la Rhune © Radio France

Rhune, Ascain, France

92 ans qu’il transporte les voyageurs sur le sommet du Pays Basque! Première destination touristique du département, le train de la Rhune accueille chaque été 150.000 voyageurs, 330.000 dans l'année. Et l'affluence est croissante :  la fréquentation a progressé de 14% en 4 ans.

Pour mieux accueillir ce public, le département a demandé au début de l'année 2015 à l'Etablissement public des stations d'altitude (EPSA), gestionnaire du train, de travailler sur un vaste plan d'aménagement. Les premiers travaux devraient avoir lieu l'an prochain avec la création de nouveaux parkings. Faute de places, actuellement, des dizaines d'automobilistes stationnent en bord de route sur plusieurs kilomètres, en particulier l'été, période durant laquelle le train de la Rhune accueille la moitié de sa clientèle annuelle.

Un projet à 30 millions d'euros

La rénovation de la voie, qui date de 1924, ainsi que des  gares de départ et d'arrivée est également à l'étude. Il est enfin question de moderniser les rames. L'évolution de la réglementation, pour les personnes à mobilité réduite notamment, l'impose. Mais pas question de sacrifier le cachet pour transporter plus de touristes assure Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental.

Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental

Ces travaux devraient toutefois permettre d'accueillir 1.400 voyageurs supplémentaires par jour. L'EPSA réfléchit également à de nouvelles animations, comme la possibilité de visiter le site en réalité augmentée. Les travaux, réalisés en plusieurs phases, s'étaleront sur 3 ou 4 ans. Coût estimé : entre 20 et 30 millions d'euros.

L'hypothèse 30 millions d'euros n'est pas à rejeter selon Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques

Une décision définitive sera prise début 2017. Avec un chiffre d'affaires de 4 millions 500.000 euros par an, le train de la Rhune emploie 21 salariés à l'année, 51 durant la pleine saison .