Culture – Loisirs

LE VIDÉOZAP - la rentrée en rap et du monocycle en hauteur

Par Laurine Benjebria et Julien Baldacchino, France Bleu vendredi 26 août 2016 à 16:00

Le vidéozap de la semaine.
Le vidéozap de la semaine. © Radio France

Comme chaque vendredi, l'équipe de Francebleu.fr vous propose une sélection de vidéos qui ont marqué la semaine. En vedette cette semaine, un phoque qui échappe à ses prédateurs, un enseignant qui rappe pour la rentrée et une balade en monocycle à 256 mètres.

1 | Coincés la main dans le sac

Ces deux voleurs se sont retrouvés piégés, au moment où ils entraient dans un magasin de téléphonie pour le braquer. Le vendeur n'a pas cédé à la panique et à réussi à sortir par la porte arrière... pour revenir à l'avant du magasin et les enfermer à l'intérieur. Une bonne leçon pour ces deux malfaiteurs !

2 | Un phoque trouve refuge sur un bateau

C'est l'heure du dîner pour des orques qui voudraient bien déguster un phoque. Celui-ci prend donc refuge sur une embarcation, sous les yeux stupéfaits des gens à bord.

3 | Une rentrée musicale

La rentrée c'est pour bientôt... Le traditionnel discours de bienvenue des professeurs ennuient aussi bien les élèves que les professeurs. Dwayne Reed a trouvé la solution : rapper son discours "Welcome to the 4th Grade" (Bienvenue en CM1). Une idée originale pour cet enseignant novice qui devrait vite devenir professeur préféré de son établissement.

4 | Du monocycle en hauteur

C'est une balade qui donne des frissons ! Flaviu Cernescu et Nikolai Ismail ont eu l'idée saugrenue de monter sur une cheminée à 256m du sol, pour ensuite s'adonner à leur passion : le monocycle. Pour augmenter le niveau de difficulté, et nous donner des sueurs froides : aucun équipement de sécurité n'a été utilisé. L'un des deux grimpeurs fous s'amuse même à jongler.

5 | Ca y était presque !

Imaginez : vous passez des heures entières à bâtir une gigantesque tour de dominos, pour tenter de battre un reocrd, celui de la plus grande tour du monde, avec plus de 3.400 dominos. Au terme de leurs sept heures de travail et au moment de poser le dernier domino, ces deux bâtisseurs ont commis une bourde monumentale : ils ont mal placé la dernière pièce, faisant tomber toutes les autres !

Partager sur :