Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le vin bourru est bon, et c'est bon signe pour le millésime 2018 en Bourgogne

samedi 27 octobre 2018 à 15:29 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

La Fête du vin bourru se tient ce samedi 27 octobre et ce dimanche 28 octobre aux Halles de Nuits-Saint-Georges. L'occasion pour les professionnels et les novices de tester la première cuvée du Bourgogne 2018, le vin bourru, et il est très prometteur.

Le vin bourru 2018 est en dégustation tout ce week-end à Nuits-Saint-Georges.
Le vin bourru 2018 est en dégustation tout ce week-end à Nuits-Saint-Georges. © Radio France - Lila Lefebvre

Nuits-Saint-Georges, France

En Bourgogne, le millésime 2018 s'annonce exceptionnel, et le vin bourru le confirme. Tout ce week-end c'est l'occasion de le découvrir à la fête du vin bourru qui se tient aux Halles de Nuits-Saint-Georges. Vous pouvez déguster cette première mise en bouteille des vendanges qui se sont terminées en septembre.. 

"Il est bon ! Il est très sucré !", reconnait Jean, ce Nuitons est connaisseur, et il initie son fils "Il n'y a qu'un petit degré d'alcool alors je le laisse goûter". Verdict : "C'est très bon ! C'est sucré et ça ne pique pas", analyse Paul, "en même temps avec les vendanges exceptionnelles de cet été, il ne peut qu'être bon", conclue sa Maman. 

De leurs côté, les professionnels sont aussi confiants, "même s'il est encore tôt pour déterminer s'il est de très bonne qualité, reconnait Patrice Neigeron, vigneron à la retraite, pour l'instant il y a encore beaucoup de gaz dû au début  de fermentation, il faudra attendre les prochaines semaines pour en avoir le cœur net". Toujours est-il que ce viticulteur est confiant : "la récolte 2018 a été particulièrement bonne en quantité et le raisin était vraiment de bonne qualité". A vérifier, donc.