Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Le volleyeur poitevin Earvin Ngapeth sort un clip de rap en pleine qualification pour les JO de Tokyo !

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Alors que le tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo débute ce vendredi, la star poitevine de l'équipe de France de volley-ball vient de révéler la chanson "Rien à péter" dont le clip a été tourné à Poitiers. Earvin Ngapeth était déjà l'auteur de l'hymne de la "Team Yavbou".

Earvin Ngapeth dans son nouveau clip de rap "Rien à Péter"
Earvin Ngapeth dans son nouveau clip de rap "Rien à Péter" © Radio France - Capture d'écran YouTube

Poitiers, France

De son propre aveu, "le timing est un peu bizarre". Le musicien Earvin publie le clip de rap "Rien à péter" tourné chez lui à Poitiers, au moment où le volleyeur poitevin Ngapeth entame ce vendredi avec l'équipe de France le tournoi de qualification aux JO de Tokyo (2020) à Gdansk, en Pologne (France-Slovénie, 20H15).

"Ça me gênait que le clip sorte pendant cette qualification mais il y a eu un problème de timing avec la musique"

Fruit d'un an et demi de travail, la chanson "Rien à péter" et le clip tourné dans le quartier des Trois Cités à Poitiers sort ce vendredi et l'album (12 titres) sera dans les bacs la semaine prochaine. 

"Je fume la garo mais j'ai le cardio !"

Meilleur joueur de la Ligue mondiale en 2017, l'international tricolore aux 249 sélections précise qu'il n'a "pas de message à lire dans ses textes". 

"J'vais même pas m'appliquer ! Prépare ma place sur le podium, comme ça c'est annoncé!" (extrait du titre "Rien à péter")

"C'est compliqué quand tu es sportif de faire de la musique parce que tout est interprété alors qu'en fait toi, tu ne penses même pas à ça, c'est une passion que j'ai, ce n'est pas pour faire de la polémique où qu'on commence à analyser tous les mots que j'utilise, je m'amuse c'est tout", confie Earvin Ngapeth confie au journaliste Guillaume Batin.

L'hymne de la Team Yavbou c'était lui ! 

Le volleyeur poitevin et ex-tourangeau tient à rassurer ses supporters. Le titre de la chanson est (évidemment) inversement proportionnel à la motivation qui anime l'attaquant à quelques heures du premier match contre la Slovénie. "On est impatient, on a vraiment envie que la compétition commence, on arrive en Pologne avec plein de confiance".  ²

"On part à la guerre ! On part relever le défi !"

Au tournoi de qualification de Gdansk qui se déroule du 9 au 15 août, quatre équipes (France, Pologne, Slovénie, Tunisie) vont s'affronter pour décrocher un billet pour les JO de Tokyo. Après la Slovénie vendredi soir, les volleyeurs français ont rendez-vous dès le lendemain avec les Polonais double champions du monde. 

"Ils sont favoris puisqu'ils jouent à la maison et ils nous ont mis un bon programme avec un premier match à 21 heures et le second dès le lendemain à 15H30", ironise Earvin Ngapeth. Le volleyeur formé à Poitiers et qui évolue aujourd'hui au Zénit Kazan s'était déjà fait remarquer des mélomanes en 2016 lors des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro grâce à l'hymne de la team Yavbou.