Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La passerelle de Cherbourg baptisée du nom de Michel Legrand : "Un symbole très fort" pour Macha Méril

La passerelle du bassin de commerce de Cherbourg sera baptisée samedi 21 septembre du nom de Michel Legrand, le compositeur de la musique du film Les parapluies de Cherbourg. Une cérémonie en présence de son épouse, Macha Méril : entretien avec l'actrice.

Macha Méril sera l'invitée d'honneur de l'inauguration de la passerelle Michel-Legrand à Cherbourg ce samedi.
Macha Méril sera l'invitée d'honneur de l'inauguration de la passerelle Michel-Legrand à Cherbourg ce samedi. © Maxppp - Franck Castel

Cherbourg, France

Avant l'inauguration de la passerelle du bassin de commerce de Cherbourg au nom du compositeur et pianiste Michel Legrand ce samedi à 18 heures, son épouse, Macha Méril s'est confiée à France Bleu Cotentin ce vendredi. Michel Legrand, qui a composé la musique du film Les parapluies de Cherbourg, s'est éteint en janvier dernier à l'âge de 86 ans.

Vous serez à Cherbourg ce samedi pour l'inauguration de la passerelle qui portera désormais le nom de votre mari Michel Legrand. Quand vous avez pris connaissance de ce projet, quelle a été votre réaction ?

Macha Méril : C'est vraiment émouvant. Que l'on donne le nom de Michel à une passerelle, lui qui aimait tellement transmettre la musique, rendre les gens heureux et leur faciliter la vie avec sa musique, je trouve que c'est vraiment symboliquement très fort et puis il va rejoindre la place Jacques-Demy, de l'autre côté, du nom de son "frère", son associé sur ce film, les Parapluies de Cherbourg.

Jacques Demy a donné son nom à une place de Cherbourg, Michel Legrand, donne le sien à la passerelle du bassin de commerce. - Radio France
Jacques Demy a donné son nom à une place de Cherbourg, Michel Legrand, donne le sien à la passerelle du bassin de commerce. © Radio France - Jacqueline FARDEL

Avez-vous vu des photos de cette passerelle ?

MM : Elle est superbe ! Le truc rigolo c'est que Michel n'y aurait jamais mis les pieds car il était très sensible au vertige. Une fois je l'ai emmené à Venise, et il ne passait même pas sur les petits ponts ! Mais je pense qu'il aurait été très sensible à son architecture très moderne. 

"Un film dans lequel on chante des phrases de tous les jours, c'était sans précédent !"

Michel Legrand vous a-t-il raconté comment s'était déroulée l'écriture de la musique du film Les parapluies de Cherbourg?

MM : Michel Legrand a tout de suite pensé que ce film serait un film musical. Au départ, Jacques Demy avait écrit le dialogue pour un film normal, mais Michel lui a dit qu'il fallait faire une oeuvre musicale. Ça a été un énorme travail parce qu'ils ont écrit toute la partition avant de tourner. Après ils ont eu un mal de chien à trouver un producteur car c'était un tel ovni ! Il n'y avait pas eu de précédent : un film où on chante des phrases de tous les jours, avec une musique très calée et très difficile à chanter d'ailleurs. Donc ils ont fait le tour de tous les producteurs de Paris avant d'en trouver un d'accord pour se lancer et ça a été un triomphe immédiat.

Vous allez assister à l'inauguration de la passerelle et au spectacle prévu samedi soir au théâtre de Cherbourg, avec l'intervention de Cherbourgeois qui ont vécu le tournage et s'en souviennent avec émotion.

MM : Depuis la disparition de Michel, je suis bouleversée par l'incroyable explosion d'amour autour de son oeuvre. Tout le monde connaît les paroles et sa musique. Il a marqué l'inconscient collectif français. Ça me fait plaisir car pour moi, outre le fait que c'était l'homme que j'aimais, c'était un grand monsieur, qui avait la modestie des très grands. 

Macha Méril : "je suis bouleversée par l'incroyable explosion d'amour autour de Michel Legrand"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu