Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 75e anniversaire du Débarquement

"Léo 1944", un personnage virtuel pour raconter le quotidien d'une famille manchoise en 1944 via les réseaux sociaux

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

En cette année de 75e anniversaire du Débarquement de Normandie, le Conseil général de la Manche crée un adolescent virtuel sur les réseaux sociaux. Léo, 14 ans, raconte son quotidien en 1944. Un récit à base de faits réels et de documents issus des archives manchoises.

Léo, 14 ans, et sa famille manchoise nous replongent chaque jour dans l'année 1944.
Léo, 14 ans, et sa famille manchoise nous replongent chaque jour dans l'année 1944. - DR - Conseil départemental de la Manche

Il s'appelle Léo, a 14 ans, et vit dans la Manche... en 1944. Le Conseil départemental manchois a créé ce personnage virtuel pour raconter le quotidien d'une famille lors de la dernière année de la Seconde Guerre mondiale. 

Sur Facebook et Twitter, "Léo 1944" (le nom de la page) décrit la vie des habitants dans les yeux d'un enfant. Des récits basés sur des faits réels et nourris par des documents d'archives départementaux.

Une page active toute l'année, pour revivre l'incroyable année 1944

Le saut dans le temps a commencé le 12 janvier par cette publication : "Je m’appelle Léo. J’ai 14 ans et voici mon histoire en 1944.

Je suis né le 8 janvier 1930. Je vis avec mes parents Mathieu et Jeanne à Cherbourg. Bientôt nous serons 4 parce que je vais avoir un petit frère ou une petite sœur. Papa est médecin et Maman institutrice. Moi je rêve de devenir diplomate.   Une partie de ma famille vit dans la Manche. Il y a ma grand-mère, Solange, la mère de Papa qui vit à Saint-Lô et dont le mari est mort à Verdun. Il y a la sœur de Papa, Marguerite, qui est mariée à Joseph : ils ont eu un fils, Ernest, mon cousin. J’ai une autre tante, Marie, la sœur de Maman qui exploite une ferme avec mon oncle Louis à Tribehou. On est très proches d’eux et j’adore leur rendre visite à la ferme pour jouer avec mes cousins Pierre et Jacqueline.

Voici mon histoire, ni plus ni moins celle d’un jeune Manchois en 1944."

L'idée de ses créateurs dépasse le simple récit du D-Day. Léo évoque les bombardements, les abris, les privations ou encore un attentat contre un soldat allemand. 

Bombardements au dessus de la Manche
Bombardements au dessus de la Manche - Archives du Conseil départemental de la Manche

Le Conseil départemental de la Manche dit ne pas avoir voulu présenter la page "Léo 1944" via des canaux institutionnels traditionnels. "Notre volonté est que la page existe par elle-même et Léo doit en être le personnage principal. Pas les initiateurs. Et pour cela nous pouvons faire confiance au réseaux sociaux dont l’énorme popularité est uniquement basée sur cela : la viralité", explique t-on.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les suiveurs de Léo commentent les publications, partageant des souvenirs de famille et des histoires de cette période trouble. Les comptes Facebook et Twitter seront actifs jusqu'à la fin de l'année 2019, pour faire revivre toute cette année 1944.

Un moyen innovant de toucher un public plus jeune et aussi d'évoquer pas seulement les événements, mais bien le quotidien de la population, avec son ressenti. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess