Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Léonard de Vinci au Louvre : l'exposition du siècle

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le Louvre présente à partir de ce jeudi et jusqu'au 24 février 2020 la plus grande rétrospective Léonard de Vinci jamais organisée. Cette exposition célèbre les 500 ans de la mort de l'artiste, véritable génie de la Renaissance. A ce jour, plus de 260.000 billets ont déjà été vendus.

Léonard de Vinci à Paris
Léonard de Vinci à Paris © AFP - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Paris

La foule se presse au Louvre pour admirer la plus grande rétrospective jamais organisée pour Léonard de Vinci. Ce jeudi pour l'ouverture de l'exposition de 162 oeuvres (peintures, dessins, manuscrits) du génie de la Renaissance, 260.000 billets avaient déjà été vendus. Cette exposition, qui doit se terminer le 24 février 2020, va attirer des visiteurs du monde entier. Attention, elle est accessible uniquement sur réservation (17 euros) ce qui permet de réguler les flux.

Une exposition difficile à monter 

Les deux commissaires de l'exposition Léonard de Vinci, Vincent Delieuvin et Louis Frank, ont réussi l'impossible. Vouloir organiser une exposition sur l'artiste le plus célèbre du monde était un pari risqué. Cela a demandé 10 ans de travail.

L'Italie, pays natal du peintre, a traîné les pieds. Mais la France était légitime pour cette rétrospective. Elle possède cinq tableaux de l'artiste, dont la Joconde entrée dans la collection royale de François 1er son mécène, qui ont donné naissance au Louvre. C'est aussi en France à Amboise sur les bords de Loire que le peintre a fini sa vie.  

Léonard de Vinci à Paris "Portait de musicien" - AFP
Léonard de Vinci à Paris "Portait de musicien" © AFP - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Onze tableaux dont la Joconde mis en avant

Les visiteurs de l'exposition Léonard de Vinci pourront admirer de nombreux dessins et des oeuvres majeures du peintre. Les spécialistes attribuent seulement 20 toiles à l'artiste, c'est donc plus de la moitié de son oeuvre picturale qui est présentée au Louvre. Si la Joconde séduit toujours les foules, d'autres tableaux comme "La Sainte Anne", "Saint Jean-Baptiste" ou encore la "Madone Benois" témoignent du génie de Léonard de Vinci. 

Les admirateurs de la Joconde pourront grâce à un casque de réalité virtuelle voir un film sur l'élaboration du portrait de Monna Lisa.

"L'Homme de Vitruve" sera au Louvre

Ce dessin d'un corps humain inscrit dans un cercle et un carré propriété de l'Académie de Venise a bien failli ne pas faire partie de l’exposition. Une association ne voulait pas qu'il quitte l'Italie et la justice a bloqué le dessin. 

Finalement l'affaire s'est réglée et "L'homme de Vitruve" sera visible au Louvre mais si vous voulez l'admirer, il faudra réserver vos billets bien avant la fin de l'exposition. L'oeuvre réalisée vers 1490 ne sera présentée que durant les huit premières semaines en raison de sa fragilité. 

L'homme de Vitruve - AFP
L'homme de Vitruve © AFP - GABRIEL BOUYS / AFP

Les tableaux que vous ne verrez pas au Louvre

Certaines toiles n'ont pas été demandées parce que les commissaires étaient conscients de leur fragilité. C'est le cas pour "L'Adoration des Mages" qui est donc restée à Florence et pour la "Vierge aux Rochers", de Londres.

Pour "La Dame à l'hermine", conservé à Cracovie, le gouvernement polonais a décidé de ne pas le prêter pendant dix ans donc impossible de l'avoir à Paris.  "L'Annonciation" aux Offices à Florence a bien failli venir en France, le "Ginevra de'Benci", un portrait conservé à la National Gallery de Washington, aussi, mais pour ce tableau, une exposition a été décalée, et, du coup, Washington avait besoin du tableau en 2019.

Cette rétrospective ne présente aucune oeuvre de jeunesse de Léonard.

Le grand absent : "Salvator Mundi"

Cette oeuvre achetée en 2017 pour la coquette somme de 450 millions de dollars est le tableau le plus cher du monde. Cette peinture qui aurait été faite par le maître mais aussi par ses élèves n'a jamais été montrée depuis la vente. Elle ne sera finalement pas visible à Paris. 

A la place les conservateurs présentent une autre version du "Salvator Mundi" peinte par un élève de Léonard sous sa direction. 

Salvator Mundi - AFP
Salvator Mundi © AFP - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Beaucoup de musées étrangers ont fait confiance au Louvre

Les musées du Vatican ont prêté le "Saint-Jérôme" un tableau très important sur la tentation de la chair et l'isolement au désert. La Pinacothèque ambrosienne de Milan a accepté d'envoyer "Le Musicien", un portrait d'homme de la période lombarde des années 1480. Le musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg a bien voulu se séparer durant quelques mois de "La Vierge à l'enfant dite Madone Benois".

La reine d'Angleterre possède 600 des plus beaux dessins de Léonard. Le conservateur de sa collection en a prêté 24. Ce sont les commissaires de l'expo qui ont choisi les dessins qu'ils voulaient montrer au public.

Léonard de Vinci pour les enfants

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu