Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Culture – Loisirs

Les acteurs d'un film parisien se retrouvent 54 ans après le tournage

mardi 11 avril 2017 à 23:42 - Mis à jour le mercredi 12 avril 2017 à 9:25 Par Margot Delpierre, France Bleu Paris et France Bleu

Rue des Cascades, aussi appelé Un gosse de la butte, est un film réalisé par Maurice Delbez. Plus de cinquante ans après, les enfants qui jouaient une bande de copains à Belleville se sont réunis sur les lieux du tournage.

Erick Barukh, Dominique Lartigue, Maurice Delbez, Daniel Jacquinot, Roland Demongeot et Christine Simon
Erick Barukh, Dominique Lartigue, Maurice Delbez, Daniel Jacquinot, Roland Demongeot et Christine Simon - Vincent Bourdon

Belleville, Paris, France

Sur les cinq enfants qui jouaient dans Un gosse de la butte, tourné en 1963 dans le quartier de Belleville, quatre ont été retrouvés. Ils ont posé ce mardi pour une photo de famille inédite. Un moment d'émotion en particulier pour le réalisateur Maurice Delbez, aujourd'hui âgé de 94 ans, et qui n'a encore jamais revu son film.

Daniel Jacquinot, Roland Demongeot, Erick Barukh et Dominique Lartigue - Aucun(e)
Daniel Jacquinot, Roland Demongeot, Erick Barukh et Dominique Lartigue - Vincent Bourdon
Extrait du film Rue des Cascades. De g. à dr : Daniel Jacquinot, Serge Srour (pas retrouvé) et Erick Barukh - Aucun(e)
Extrait du film Rue des Cascades. De g. à dr : Daniel Jacquinot, Serge Srour (pas retrouvé) et Erick Barukh

Un film oublié sur le racisme et la mixité

Ce long-métrage raconte comment une femme blanche, patronne d'une épicerie buvette à Belleville, tente de construire une relation amoureuse avec un Antillais plus jeune qu'elle - le seul homme Noir du quartier. Alain, son fils jaloux n'accepte pas ce couple. Un scénario très voire trop moderne pour l'époque. Déjà pendant le tournage, Maurice Delbez rencontre des difficultés : son distributeur se heurte aux nombreux refus des directeurs de salle qui, choqués par l'histoire, ne souhaitent pas le diffuser.

Quand ensuite les américains de la Columbia se proposent pour distribuer le film, le réalisateur se croit sorti d'affaire. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il s'agit d'une combine : son film a été simplement retenu pour remplir un quota de long-métrages français. Il ne reste qu'une semaine en salle. C'est une catastrophe pour Maurice Delbez qui se retrouve endetté de 40 millions de francs. Après cet échec, il se tournera vers la télévision.

Les internautes sollicités pour financer sa restauration

Pour réparer cette injustice et offrir une seconde vie à la Rue des Cascades, une entreprise française s'est mise en tête de restaurer le film et de le sortir en DVD. Celluloid Angels a lancé un projet de financement participatif. Jusqu'au 30 avril, les internautes sont invités à donner quelques euros.

Celluloid Angels espère récolter 20.000 euros. Cette somme complètera l'aide de 70.000 euros déjà accordée par le CNC. Au total, le coût de la restauration du film s'élève à 110.000 euros (hors taxes).

Réécoutez le reportage de France Bleu

Reportage - Retrouvailles Rue des Cascades