Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Des femmes nostalgiques des années 1950 au salon Back to vintage au Mans

-
Par , France Bleu Maine

Le salon Back to vintage propose une immersion dans le temps, samedi 5 et dimanche 6 octobre 2019, au Centre des expositions du Mans. Dans ses allées, certaines femmes portent une robe type années 1950. La mode, le mode de vie, la vie, c'était mieux avant ?

Elodie, 31 ans, s'habille de plus en plus souvent avec des robes type années 1950.
Elodie, 31 ans, s'habille de plus en plus souvent avec des robes type années 1950. © Radio France - Clémentine Sabrié

Le Mans, France

Plusieurs femmes, vêtues comme des icônes des années 1950, déambulent dans les allées du salon Back to vintage. Il se tient samedi 5 et dimanche 6 octobre, au Centre des expositions du Mans. Émeline, une Fertoise de 26 ans, a adopté "le style rockabilly". "C'est une robe évasée avec un jupon en dessous, de couleurs jaune et noire, avec une veste teddy", décrit-elle. Depuis un an et demi, ce type de tenues lui permet de s'affirmer en robe.

Émeline et son compagnon. Elle s'est largement inspirée des looks arborées par les lycéennes de la comédie musicale Grease. - Radio France
Émeline et son compagnon. Elle s'est largement inspirée des looks arborées par les lycéennes de la comédie musicale Grease. © Radio France - Clémentine Sabrié

L'image des femmes françaises d'après-guerre en fait encore rêver certaines

Émeline aurait adoré vivre dans les années 1950. "C'était une autre mentalité, on se prenait moins la tête. C'était beaucoup plus fun. On vivait le jour présent", détaille la jeune femme. Plus loin, Mélie est arrêté devant un stand de robes corolles. Cette retraitée venue de Caen est elle-même venue d'une robe noire cintrée à la taille et évasée en bas. Elle porte un petit chapeau noir qu'elle a hérité de sa grand-mère. "Si je remonte dans le temps, c'est plus pour cette féminité, cette tenue de corps, cette tenue même au niveau du parler", explique-t-elle.

C'est quelque chose qu'on perd maintenant.

La révélation de Marie-Laure, qui vend des vêtements vintage qu'elles customisent, c'est "Dior qui a sorti la jupe corolle". Elle ajoute : "La taille est marquée, le buste est mis en valeur. Les femmes étaient mieux coiffées, mieux maquillées. C'était beaucoup mieux en mon sens." Pour plusieurs femmes rencontrées sur le salon, leurs ancêtres du même genre étaient plus libres il y a 70 ans. Pourtant, elles ne pouvaient ni travailler sans l'autorisation de leur mari (droit accordé en 1965), ni prendre de contraceptif (loi Neurwith, 1967), ni avorter (loi Veil, 1975). Alors Marie-Laure a trouvé un compromis : "Si on pouvait profiter des progrès d'aujourd'hui avec la mode et les valeurs d'antan, ce serait génial."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu