Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les amateurs nombreux au premier Cherbourg Tattoo Fest

-
Par , France Bleu Cotentin

Un événement inédit à Cherbourg ce week-end : un festival du tatouage organisé à la Cité de la Mer, avec des artistes venus de partout en France, et même de l'étranger. Beaucoup de visiteurs profitent de l'occasion : des amateurs, des spécialistes mais aussi des curieux.

Du monde pour la première édition du Cherbourg Tattoo Fest, ce week-end.
Du monde pour la première édition du Cherbourg Tattoo Fest, ce week-end. © Radio France - Mahaut de Butler

Cherbourg-en-Cotentin, France

Le projet, porté par l'association "L'Ass de Pique", date déjà de quelques années, a été préparé avec minutie.  48 tatoueurs ont été invités : le plus proche vient de Coutances, mais certains ont même traversé l'Atlantique. Le Cherbourg Tattoo Fest se veut aussi être une grande fête, avec des concerts, un magicien, des lanceurs de couteau... Pour une entrée à 8 euros. 

Foule variée

D'ailleurs, il y a du monde dans la file devant la Cité de la mer. Blousons de cuir et bottes cloutées, mais aussi des robes à fleurs et même de jeunes couettes blondes. On trouve tous les styles dans les allées du Cherbourg Tattoo Fest. C'est une tendance désormais bien établie. Le tatouage se démocratise depuis plusieurs années, comme le constate Aurélie Danois, trésorière de l'association : "Merci les footballeurs, les chanteurs... On en parle plus à la télévision et à la radio. C'est vraiment une manière de se mettre en valeur, de parler de soi-même. Il y a tout un tas de raisons qui font qu'aujourd'hui on peut se faire tatouer."

Un acte intime

Le tatouage a longtemps été le marqueur de cultures marginales. Et ça, pour Sylvain, tatoueur à Rennes, comme pour beaucoup d'autres, il ne faut pas l'oublier : "Il ne faut pas en faire juste un acte commercial. Graver la peau de quelqu'un c'est très important." Justement, pour Servanne, 19 ans, l'encre a une valeur "symbolique" : "c'est un bout de ma vie gravé sur moi pour toujours." Déjà tatouée trois fois, elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin : "C'est devenu comme une drogue, je vais continuer la cuisse, le dos, les bras..."  Avant de succomber à l'addiction, le Tattoo Fest propose aussi de tester, jusqu'à ce soir 19 heures à la Cité de la Mer.