Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les animaux rares de la préhistoire sur le devant de la scène au Musée des Eyzies

-
Par , France Bleu Périgord

Le Musée national de la Préhistoire présente à partir de ce samedi 29 juin une nouvelle exposition intitulée "Animaux rares, gibiers inattendus". Boeuf musqué, lynx ou encore antilope Saïga, ces animaux ont également côtoyé l'homme préhistorique en Dordogne.

L'exposition sur les animaux rares de la préhistoire se termine le 11 novembre prochain.
L'exposition sur les animaux rares de la préhistoire se termine le 11 novembre prochain. © Radio France - Charlotte Jousserand

Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil, France

Des traces de lynx, de phoques ou encore de marmotte qui datent de la Préhistoire ont été retrouvées sur les sites archéologiques de la région. Elles sont présentées dans une nouvelle exposition au Musée des Eyzies intitulée "Animaux rares, gibiers inattendus, reflets de la biodiversité"

Des poissons et des scènes de pêche ont été gravées par l'homme préhistorique sur des fragments - Radio France
Des poissons et des scènes de pêche ont été gravées par l'homme préhistorique sur des fragments © Radio France - Charlotte Jousserand

Les os et les fragments retrouvés sur les chantiers archéologiques mais aussi des spécimens naturalisés de bœuf musqué, de renard polaire ou bien de loutre sont exposés à partir du samedi 29 juin et jusqu'au 11 novembre prochain. Pour Stéphane Madelaine, conservateur du patrimoine et l'un des deux commissaires de l'exposition, l'homme préhistoire a chassé ces animaux rares comme ceux qu'il croisait traditionnellement comme le cheval ou encore le renne. 

La présence de ces animaux rares s'explique par plusieurs facteurs mais notamment selon Stéphane Madelaine "à cause de la période glacière, les glaciers de montagne sont descendus beaucoup plus bas et ces animaux ont été obligés de se réfugier dans d'autres sites"

Une cinquantaine d'objets d'art mobilier

L'exposition temporaire montre aussi une cinquantaine d'objets où l'on voit ces animaux rares dessinés ou gravés par l'homme préhistorique : des grues cendrées, des gloutons ou encore des poissons. 

Selon Catherine Cretin, conservateur du patrimoine du musée national de la Préhistoire qui a réuni ses objets d'art mobilier exceptionnels, il est impossible de dire à quel imaginaire correspond tel ou tel animal. En revanche, ces objets montrent que "l'homme préhistorique maîtrisait bien son environnement, le connaissait très bien et savait dessiner des animaux qui n'appartenaient pas au même milieu que lui" explique Catherine Cretin. 

Informations pratiques

L'exposition a été préparée en collaboration avec les Fédérations départementales des chasseurs et des pêcheurs de la Dordogne mais aussi avec la Ligue de protection des Oiseaux, la LPO.

L'exposition dure du 29 juin au 11 novembre 2019.

Tarifs :  
Plein tarif 6 euros
Tarif réduit 4,50 euros
Groupes 5 euros
Pour les moins de 26 ans et pour tous le premier dimanche du mois : gratuit

Visite guidée prévue le lundi, jeudi et dimanche du 1er juillet au 31 août, tarif 9 euros.

Des visites guidées sont organisées tout l'été, le lundi, jeudi et dimanche. - Radio France
Des visites guidées sont organisées tout l'été, le lundi, jeudi et dimanche. © Radio France - Charlotte Jousserand