Culture – Loisirs

Les athlètes tourangeaux rêvent déjà des Jeux-Olympiques de Paris 2024

Par Kevin Blondelle et François Desplans, France Bleu Touraine jeudi 14 septembre 2017 à 10:35 Mis à jour le jeudi 14 septembre 2017 à 8:18

La délégation française a fait la fête hier soir après l'annonce des résultats
La délégation française a fait la fête hier soir après l'annonce des résultats © Maxppp - maxppp

C'est officiel, Paris accueillera donc les Jeux-Olympiques 2024. Une aubaine pour les habitants de la Touraine puisque c'est l'occasion d'aller assister à un événement mythique à deux pas d'ici. Quant aux athlètes tourangeaux, ils ne pensent déjà qu'à cela.

Participer aux Jeux-Olympiques chez soi : un rêve que vivent finalement assez peu d'athlètes. Ce sera peut-être le cas de Sarah Guyot. La kayakiste tourangelle a vécu l'annonce devant sa télé ce mercredi soir avec beaucoup d'émotion. Elle a 26 ans aujourd'hui, elle en aura 33 en 2024, et elle commence à se demander si elle ne va pas pagayer jusque là, pour vivre ce moment d'histoire.

"Ce serait bête de les louper" - Sarah Guyot

D'autant que c'est aussi une aubaine du point de vue sportif : elle a par exemple été championne d'Europe senior et championne du monde des moins de 23 ans... A chaque fois c'était en France, devant "son" public.

"c'est le rêve de tout sportif" - Christophe Bordeau, recordman tourangeau du nombre de participations à des Jeux-Olympiques

Lui a vécu trois Olympiades : Séoul en 88, Barcelone en 92 et Atlanta en 96. Le nageur tourangeau Christophe Bordeau a aujourd'hui 49 ans, il entraîne et ne sera donc évidemment pas dans les bassins à Paris en 2024, mais il espère vivre la compétition par procuration puisque son neveu a des chances de se qualifier en escrime. De toutes façons, que vous ayez un neveu ou pas engagé aux Jeux, c'est l'occasion ou jamais de profiter d'un événement mythique à une heure et quart de TGV de Tours, ce qui n'arrive pas deux fois dans une vie.

Marie-Amélie Le Fur s'est directement impliquée dans ce projet Paris 2024

Notre championne loir-et-chérienne, triple médaille d'or aux jeux paralympiques est la co-présidente du comité des athlètes. Un poste qu'elle partage avec le judoka Teddy Riner.

C'est un gros soulagement et beaucoup de bonheur. Mais le vrai travail reste à mener car il faut livrer les équipements en temps et en heure, respecter le budget et tout un projet à créer"

En revanche, Marie-Amélie Le Fur confirme qu'il n'y aura aucune épreuve olympique chez nous en Touraine. Mais il faut continuer de se battre pour attirer des délégations venues du monde entier.

A nous région Centre de savoir saisir l'opportunité d'être aussi proche de Paris pour faire venir ces délégations, pour devenir leur camp de base. Mais il faudra faire notre place au milieu de toutes les autres grandes métropoles de France"