Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les basketteurs de l’Etoile de Charleville-Mézières vont jouer en N2

L'Etoile de Charleville-Mézières va jouer en nationale 2 cette saison. Le club de basket accepte la conciliation proposée par le comité national olympique. L'Etoile ne descend que d'une division.

Illustration
Illustration © Maxppp - Thierry Larret

Charleville-Mézières, France

L'Etoile de Charleville-Mézières jouera bien en nationale 2 cette saison. Le club a annoncé ce jeudi qu'il acceptait la proposition de conciliation du Comité national olympique et sportif français (CNSOF).  C'est un moindre mal puisque la Fédération française de basket avait décidé de reléguer le club de nationale 1 en championnat régional. C'est parce que l'Etoile ne présentait pas de garanties suffisantes pour effacer sa dette de 300 000 euros.  

Sauver les équipes amateurs

Pour le club, il s'agit surtout de sauver les équipes amateurs. L'Etoile de Charleville-Mézières compte 350 licenciés qui   pourront donc continuer à jouer mais l'équipe de sérions 2 se retrouve elle aussi rétrogradée. Elle ne jouera plus en nationale 3 mais en pré national. C'est un choix du club. Quant aux autres équipes de jeunes, elles devraient rester dans leurs divisions respectives, en régional pour les moins de 17 ans, les moins de 15 ans et les moins de 13 ans, et en départemental pour les autres. 

Retour en N1 le plus vite possible

L'objectif pour l'équipe une est déjà clairement affichée par le club :   "Revenir dans un championnat que nous n'aurions jamais dû quitter, la nationale masculine 1, et ce dès l'année prochaine".