Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Les carnavals de plus en plus difficiles à organiser en Alsace

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les carnavals sont de plus en plus difficiles à organiser. Recettes en baisse, budget sécurité en hausse, risques d'incidents, certaines associations ont jeté l'éponge en Alsace. A Kembs, près de Mulhouse, pas de menaces, mais des inquiétudes sur la baisse des recettes.

Le carnaval de Riedisheim en 2018
Le carnaval de Riedisheim en 2018 © Maxppp - Thierry Gachon

Kembs, France

C'est en ce moment la période des carnavals en Alsace, mais ils sont de plus en plus difficiles à organiser. Les associations doivent faire face à la hausse du budget pour la sécurité alors que les subventions des communes sont en baisse et  les recettes sont aussi moins nombreuses. Il faut donc redoubler d'imagination pour organiser les défilés de chars et trouver de l'argent. 

Une baisse du panier moyen de dépense à Kembs

A Kembs, où le défilé des 34 chars aura lieu le 23 février, il faut trouver chaque année 10.000 euros pour organiser le carnaval. Ce n'est pas facile car le panier moyen est en baisse. La buvette et la petite restauration qui sont les principales sources de recettes enregistrent des baisses. 

"Nous sommes passés d'un panier moyen de 10 euros à 8 euros 75, ce qui représente un manque à gagner," explique Edouard Bach, l'organisateur du carnaval, mais aussi le président de la fédération carnaval et festivités d'Alsace. 

Le carnaval de Kembs de plus en plus difficile à organiser

Attention à bien gérer son budget 

Avec cette baisse des dépenses du public, il  faut organiser des soirées le reste de l'année, pour trouver des recettes supplémentaires. Pour éviter les incidents, les jeunes qui participent aux chars doivent aussi être assurés, les groupes doivent mettre la main à la poche. 

A Kembs, plus de 750 personnes préparent le carnaval toute l'année. Face à la multiplication des contraintes, certaines communes jettent l'éponge comme celle de Wolschwiller, dans le sundgau. 

Edouard Bach lance un appel à bien gérer son budget, aux associations qui organisent des carnavals en Alsace. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu