Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : 75e anniversaire du Débarquement

75e anniversaire du Débarquement : les cimetières militaires provisoires, une histoire méconnue

A l'occasion de la soirée organisée le 21 mai par France Bleu Cotentin avec la Presse de la Manche et Ouest France autour des cimetières militaires provisoires de Sainte-Mère-Eglise, explication sur cet épisode de l'histoire du Débarquement.

Un sergent americain joue la sonnerie aux morts dans le cimetiere militaire provisoire de Sainte Mère-Église dans la Manche. Photographie fin juin 1944.
Un sergent americain joue la sonnerie aux morts dans le cimetiere militaire provisoire de Sainte Mère-Église dans la Manche. Photographie fin juin 1944. © AFP - Usis-Dite/Leemage

Sainte-Mère-Église, France

Le 6 juin 1944 à minuit, les pertes alliées s'élèvent déjà à plus de 10.000 hommes. Impossible de rapatrier les corps dans l'immédiat. Il faut les mettre en terre. Des cimetières provisoires sont donc mis en place un peu partout en Normandie dans les semaines, et même les jours qui suivent le Débarquement. Sur le secteur de Sainte-Mère-Eglise, il y en a trois. Les premières tombes sont creusées du côté de Carquebut, mais très vite, la place vient à manquer, et deux autres terrains sont investis. 

En tout, 13.797 soldats sont inhumés dans ces cimetières. Des Américains pour l'immense majorité, mais aussi mille Allemands, dans un carré à part. Le général Roosevelt, fils du président américain Théodore Roosevelt est enterré dans le cimetière numéro 2 de Sainte-Mère.  Après la Libération, les civils ont l'autorisation de venir se recueillir sur les tombes. Peu à peu les corps sont exhumés. Une partie des défunts est rapatriée. D'autres ont désormais leur tombe dans le cimetière de Colleville-sur-Mer, dans le Calvados. 

Les dernières dépouilles quittent Sainte-Mère en 1948. Aujourd'hui, il ne reste des cimetières militaires qu'une stèle commémorative à chaque emplacement. Il est aussi possible de retrouver les noms des soldats inhumés sur le site du musée Airborne. Pour le maire de la commune, Jean Quétier, cette histoire est encore trop peu connue. Il aimerait qu'un monument y fasse référence sur le circuit mémoriel des touristes.   

Soirée spéciale sur les cimetière militaires provisoires le 21 mai 2019 à la salle des fêtes de Sainte-Mère-Eglise. - Aucun(e)
Soirée spéciale sur les cimetière militaires provisoires le 21 mai 2019 à la salle des fêtes de Sainte-Mère-Eglise.

La soirée se déroule à la salle des fêtes de Sainte-Mère-Église, le mardi 21 mai 2019 de 18h à 20h30 : 6, rue du Cap de Laine, 50480 Sainte-Mère-Église, avec le récit de témoins et la projection d'images d'archives.