Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les comédiens du Haut-Vaucluse partagent des lettres d'amour envoyées par des anonymes

Contraint de fermer en raison de la crise sanitaire, le centre dramatique des villages du Haut-Vaucluse a proposé à son public de lui envoyer des lettres d'amour. En l'espace de 15 jours, il a reçu 81 courriers. Ce mercredi, les comédiens ont commencé à les enregistrer.

Quoi de plus revigorant qu’une lettre d’amour en ces temps un peu moroses ? C’est l’idée imaginée par le centre dramatique des villages du Haut-Vaucluse à Valréas. Faute de pouvoir jouer leurs spectacles et partager ces moments avec leur public, les comédiens ont lancé un appel pour recueillir des lettres d’amour.

"C'est tellement plein de vécu et d'authenticité que ça touche en plein cœur" - Nolwenn Le Doth, comédienne

Des lettres nouvelles ou anciennes, d’un mari, d’une femme, d’un amant, d’un papy, d’une fille, d’un ami... Ils ont fouillé leur grenier ou sorti leur plume pour écrire avec leurs mots à eux. Comme celle de Jeanne qui a beaucoup émue Nolwenn Le Doth, comédienne au centre dramatique.

Quand elle l'a enregistrée, elle a pleuré : "C'est la lettre d'une dame de 85 ans qui écrit sa dernière lettre d'amour à son mari qui n'est plus de ce monde. Elle avait 15 ans quand elle est tombée amoureuse et ils sont restés toute leur vie ensemble. C'est tellement plein de vécu et d'authenticité que ça touche en plein cœur". 

L'émotion d'une comédienne en lisant la dernière lettre d'une dame de 85 ans à son mari

"De lire une lettre avec écrit "j'te kiffe ma mamounette", moi je trouve ça super, parce que ça veut dire pareil que je t'aime maman" - Julien Perrier, comédien

L'autre comédien associé du centre dramatique, Julien Perrier, enregistre la lettre à Joséphine qui date du 25 avril 1950 avec ses mots plein de pudeur. "Croyez chère petite amie que je ne conçois pas l'amour comme un vulgaire passe-temps, mais comme une force, qui m'attire vers vous, qui me pousse à vous rejoindre". 

Ce comédien du centre dramatique est séduit par toutes ces façons de dire “je t’aime”. "C'est intéressant de voir l'évolution du langage au fil des ans. C'est sûr que le langage utilisé dans les années 40 n'est  pas du tout le même que maintenant. De lire une lettre avec écrit "j'te kiffe ma mamounette", moi je trouve ça super, parce que ça veut dire pareil que je t'aime maman". 

Des lettres d'amour pour retrouver du lien avec le public

Privés de scène, ces lettres d’amour permettent aux artistes de retrouver leur public. Frédéric Richaud, le co-directeur du centre dramatique des villages du Haut-Vaucluse, est content du succès de cet appel. En l'espace de 15 jours, ils ont reçu 81 courriers. 31 lettres ont été sélectionnées pour être enregistrées. 

"On s'aperçoit qu'avec cet appel qu'on a passé pour les lettres, on est indispensable, parce que les gens ont envie de nous confier des choses, de nous entendre. Quand je dis "nous", c'est nous les artistes, ceux qui fabriquent de l'utopie et du rêve", défend Frédéric Richaud. 

Vous retrouverez tous ces mots d’amour, début janvier, sur le site internet et les réseaux sociaux du centre dramatique des villages du Haut-Vaucluse.

De "bons baisers ma Josée" à "j'te kiffe ma mamounette"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess