Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Les costumes de poilus de la Fresque de Bridiers s'arrachent avant les commémorations de l'Armistice de 1918

jeudi 8 novembre 2018 à 12:59 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Creuse

L'association de la Fresque de Bridiers, basée à la Souterraine, dans la Creuse, a confectionné plus de 150 costumes de soldats de la Première Guerre mondiale pour ses spectacles de l'été. En ce moment le vestiaire est vide : tous les uniformes ont été loués avant les cérémonies du 11 novembre.

Les costumes de la Fresque de Bridiers avaient déjà été loués début septembre pour une journée d'hommage à Mouhet, dans l'Indre.
Les costumes de la Fresque de Bridiers avaient déjà été loués début septembre pour une journée d'hommage à Mouhet, dans l'Indre. - Jean-Noël Pinaud.

L'association de la Fresque de Bridiers n'a plus aucun costume en stock. Depuis 2014, plus de 150 tenues de poilus ont été confectionnées pour les spectacles de l'été, qui avaient pour thème la Grande Guerre. Mais avec les commémorations du centenaire de l'Armistice, ils ont tous été loués.

50 euros pour un costume de poilu

"C'est la première fois qu'on a autant de demandes," confie Jean-Noël Pinaud, le responsable de l'association de la Fresque de Bridiers. "On a eu des locations de costumes de communes de Gironde, du Lot, de la Dordogne, de Haute-Vienne, de l'Indre et de la Creuse." Dans la plupart des cas, les locataires sont des maires, qui veulent des costumes d'époques et des uniformes lors de leur cérémonie de dimanche. "Ça coûte 50 euros, entre le costume et tous les accessoires", poursuit le metteur en scène de la Fresque. "C'est beaucoup moins cher que les enseignes spécialisées qui travaillent avec le cinéma et il n'y a pas de limite de durée de location." Les recettes sont ensuite utilisées pour acheter de nouveaux accessoires et confectionner de nouveaux costumes.

Un spectacle prévu dans le Lot avec une cinquantaine de bénévoles

"Ça nous rend fiers que tout le monde nous demande nos costumes", confie Marylène Berneron, secrétaire de l'association de mise en valeur du patrimoine de Bridiers, qui s'occupe elle aussi des locations. "La Fresque regroupe une quarantaine d'associations, c'est important pour la vie locale."  

Et le travail des bénévoles est connu en dehors des frontières de la Creuse. Une cinquantaine d'acteurs de la Fresque se déplacent dimanche dans le village de Saint-Michel-de-Bannières, dans le Lot, pour un spectacle sur le thème du retour des poilus dans la commune.