Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les dessins des prisonniers du Camp de Gurs au Musée des Beaux-arts de Pau

-
Par , France Bleu Béarn

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les internés du camp de Gurs ont dessiné leur quotidien. Leurs œuvres sont maintenant exposées au Musée des Beaux-Arts à Pau du 3 mai au 10 juin 2019. Un moyen de redécouvrir avec émotion et lucidité cette partie de l'histoire béarnaise.

Dessin d'Ein Frülhing et Löw Bodek, deux internés juifs du camp
Dessin d'Ein Frülhing et Löw Bodek, deux internés juifs du camp

Pau, France

Un homme saluant sa famille derrière les barbelés, une vieille femme coincée dans la boue et un homme pratiquant le marché noir. Mais aussi des souvenirs de champs de blé, de festin et d'animaux. Les internés du camp de Gurs s'inspiraient de leur quotidien et de leurs rêves pour dessiner pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, leurs dessins sont présentés au Musée des Beaux-Arts de Pau lors d'une exposition temporaire du 3 mai au 10 juin 2019. 

Tous les dessins viennent de la collection Elsbeth Kasser, du nom d'une jeune femme suisse. Elle travaillait volontairement au camp pour aider les enfants. Elle leur donnait du lait ou du fromage. Elle mettait aussi à disposition des livres pour les prisonniers. Pour la remercier, en retour, ils lui offraient des dessins.

Un regard lucide sur l'histoire de France

Les dessins sont ceux d'artistes connus de l'époque mais aussi d'enfants. Ils racontent les conditions de vie des internés. Claude Laharie, est historien spécialisé et commissaire de l'exposition. Pour lui c'est l'occasion de regarder en face « la part d'ombre » de notre histoire. « Ne détournez pas les yeux », demande l'historien, « ce n'est pas une exposition intellectuelle, on est dans quelque chose qui s'adresse aux yeux et au cœur ».

Claude Laharie, historien spécialisé, pense que l'exposition permet d'avoir un regard lucide sur l'histoire du Béarn.

En plus des dessins, le musée présente des photos et des objets du camp d'internement à l'époque où des des juifs étaient enfermés avant d'être déportés vers les camps d'extermination, et avant eux, où étaient parqués des républicains espagnols.

Choix de la station

France Bleu