Rugby

Les Dieux du Stade sont de retour...

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région jeudi 17 septembre 2015 à 7:00

Sergio Parisse en couverture des Dieux du Stade ©DieuxduStade
Sergio Parisse en couverture des Dieux du Stade ©DieuxduStade - DieuxduStade

Ils sont souvent très attendus. Les Dieux du Stade sont enfin de retour et le moins que l'on puisse dire est que la version 2016 du calendrier du Stade Français est très sexy. Au menu : photos en noir et blanc, décor naturel pour des nus en toute simplicité sous l'oeil du photographe Fred Goudon.

Il fait désormais partie des classiques, attendu avec impatience tous les ans depuis sa création en 2001 par de nombreux amoureux de sport et surtout des sportifs : le calendrier des Dieux du Stade, version 2016, est déjà de retour. Une sortie un peu avancée par rapport aux années précédentes, sans doute pour aiguiser l'appétit, à la veille de la Coupe du monde de rugby.

Un calendrier tout en noir et blanc pour des poses naturelles

Un calendrier, version 2016, toujours très sexy avec 31 champions nus venus du rugby bien sûr -citons pour le Stade Français Hugo Bonneval, Sergio Parisse (_qui a le droit à la Une)_, Antoine Burban, Djibril Camara ou encore Jono Ross et Hugh Pyle- mais aussi du basket-ball, de la gymnastique, des MMA ou encore du sport automobile. 

Premier calendrier pour le Sud-Africain Jono Ross -(DieuxduStade) - Aucun(e)
Premier calendrier pour le Sud-Africain Jono Ross -(DieuxduStade) - Copyright DieuxduStade

 Contrairement aux années précédentes où les poses étaient parfois très travaillées, le calendrier 2016 joue la carte du naturel et de la simplicité. Fred Goudon, le photographe des Dieux du Stade pour la troisième édition consécutive, a ainsi choisi le noir et blanc et des lieux en extérieur comme des terrains de sport, des piscines, des dunes. 

Hugh Pyle, Jono Ross et Scott Lavalla posent pour Fred Goudon-(DieuxduStade) - Aucun(e)
Hugh Pyle, Jono Ross et Scott Lavalla posent pour Fred Goudon-(DieuxduStade) - Copyright DieuxduStade

Cette année encore, comme l'an dernier, les fonds récoltés seront reversés à l'association "Le cancer du sein, parlons-en". Le prix du calendrier des Dieux du Stade : 29 euros.